une encyclopédie sur le jdr warhammer

ce forum regroupe toutes informations sur le jdr de warhammer, que ce soit de l'officiel ou pas, du personnel ou pas. Ce site n'a rien d'officiel et ne pourra remplacer en aucuns cas les livres de bases WJRF.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Impôts, l'i...

Aller en bas 
AuteurMessage
freedom
Engra-morte-épée.
avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Aux portes de Praag
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Impôts, l'i...   Lun 6 Mar à 15:30

-la ceinture: prélevé dans les périodes de disette et de guerre, cet impot est calculé en fonction du tour de ceinture. En théorie, les personnes en surchage pondérale doivent s'acquitter de cette taxe, mais en pratique seules les moins riches s'en acquittent car les nantis corrompent généralement les collecteurs, s'offrent un corset ou engagent une doublure.

-le cens: tous les cinq ans, les habitants de l'Empire doivent rejoindre la grande ville la plus proche pour se faire recenser avec leur famille auprès du gouvernement local. Cela permet au seigneur d'estimer le nombre de ses sujets et d'incorporer des conscrits en cas de conflit. Chaque famille doit payer 1 pa pour chaque homme du foyer, 6 s pour chaque femme et 3 s pour chaque vache. Cet impot direct a donné lieu à de vastes fraudes, qui consistent entre autres à déguiser les garçons en petites filles, ou même à cacher les enfants jusqu'à ce qu'ils soient en âge de travailler. En période de guerre, les gouvernements locaux maintennent le cens, ce qui provoque d'inévitables révoltes.

-la contribution des fenêtres: rendu célèbre à cause des émeutes des fenêtres d'Altdorf, cet impot direct est un moyen rarement utilisé pour prélever des fonds. Les propriétaires sont censés s'acuitter d'une taxe fixe pour chaque fenêtre de leur demeure. On peut y échapper en murant les ouvertures, en corrompant les officiels ou en niant en être le propriétaire. De nombreuses familles nobles affirment ainsi que leurs ancêtres n'ont jamais acheté la maison dans laquelle ils vivent, qu'il n'existe aucune preuve d'achat et, qu'en conséquence, ils n'ont pas à payer cette taxe.

-le dixième et le quinzième: Chaque communauté de la taille d'un village doit remettre au collecteur de taxes un dixième de ses revenus de l'année écoulée. Dans les autres communautés, la population verse un quinzième de ses recettes. Les collecteurs de taxes encaissent la somme directement chez le maire. Ce dernier prélève tous les six mois les revenus nécessaires auprès de la population en attente de la visite du collecteur.

-frais bancaires: très répandu en ville et dans les cités les plus importantes, cet impot est aussi impopulaire qu'inévitable. Les taux varient, mais son principe est toujours le même. Un montant fixe est prélevé sur chaque dépot et retrait en banque. Dans l'Empire, le taux s'élève à 1 co pour l'Empereur, 1 pa pour la banque, et 1 s pour le banquier par tranche de 10 co. Les lettres de crédit et les billets à ordre sont soumis à des taux bien plus élevés, souvent deux à trois fois le montant habituel.

-la licence: assez répandue dans l'Empire, la vente de licences est un moyen pratique de prélever des fonds sur la population. Les licences vont des plus communes, la chasse et la pêche, aux plus étranges, comme le port d'un chapeau ou la possession d'un furet. Elles sont collectées par de nombreux inspecteurs en ville, qui se font bien plus rares à la campagne. Il arrive parfois qu'un seigneur vende une licence à l'année pour accroitre ses revenus rapidement mais, généralement, les licences ont une durée de vie assez courte.

-l'oreille: Généralement levé sur la population elfe, cet impot s'éleve à une pistole d'argent par oreille, sous peine d'amputation. Les gardes aux portes des villes, les guildes ou les cités-états indépendantes utilisent souvent cet impot pour insulter et discriminer les maisons marchanes elfes. Evdemment, les collecteurs ne viennent prélever cet impot que s'ils sont sûrs de pouvoir le faire en tout tranquillité.

-le pourboire: cet impot, qui est plus une forme d'extorsion qu'une taxe, est utilisé par les dirigeants qui désirent équiper une nouvelle unité ou financer un conflit armé. Les sergents recruteurs, les hérauts et les sections musicales de l'armée, tambours, fifres et trompettes, s'installent dans une ville et jouent jusqu'à ce qu'ils aient récolté la somme nécessaire en "pourboire". Les officiers peu scrupuleux sont connus pour jouer des jours entiers, envoyant leurs soldats réveiller la population au mileu de la nuit en frappant leurs armes sur leurs boucliers pour leur forcer la main.

-la taille: cet impot, très répandu dans les quartiers halfeling et dans le Moot, concerne les personnages qui ont l'outrecuidance de mesurer plus de 1,20 mètre. Dans la plupart des brasseries, des magasins ou des portes des villes, une marque placée à 1,20 mètre du sol, permet de repérer les contrevenants. Les montants varient, mais il faut généralement payer 4 s par tranche de dix centimètres au-dessus de la taille limite. De rares guildes humaines ont adopté l'impot inverse, imposant les personnes de petite taille.


tappé par imrahil, issus de la V2 de warhammer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer-encyclo.forumpro.fr
 
Impôts, l'i...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sterenn - 26.II.1457 - R - TOP (Impôts impayés)
» Hora - 04 février 1457 - C - TOP (Impôts impayés)
» [CdA][Mirdhynn] Garde impériale
» [Achat] Garde impériale - Que du tallarn !
» [Imperium] Début de flotte impérial en 710pts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
une encyclopédie sur le jdr warhammer :: Appendice des scénarii et des suppléments officiels ou non. :: I-J-
Sauter vers: