une encyclopédie sur le jdr warhammer

ce forum regroupe toutes informations sur le jdr de warhammer, que ce soit de l'officiel ou pas, du personnel ou pas. Ce site n'a rien d'officiel et ne pourra remplacer en aucuns cas les livres de bases WJRF.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vampire, aristocratie

Aller en bas 
AuteurMessage
freedom
Engra-morte-épée.
avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Aux portes de Praag
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Vampire, aristocratie   Lun 5 Déc à 13:48

L’aristocratie des ténèbres

Mannfred von Carstein
Alors que Vlad von Carstein fut le premier et le plus grand de tous les comtes vampires, Mannfred fut certainement le plus rusé et le plus machiavélique. Après la mort de Vlad et de Konrad, il finit par s'imposer comme souverain absolu de Sylvanie. A ce jour, il est le dernier représentant de cette aristocratie maudite à être peut-être toujours en vie.
Mannfred était décrit comme un homme grand, de belle prestance, avec des yeux profonds et de longs cheveux noirs. Ses manières étaient nobles et courtoises, comme il sied à un fils de grande famille. C'était également un tacticien hors pair et un général talentueux qui faillit battre l'Empire lors de la guerre de l'hiver 2131. Néanmoins, un siècle de conflit avait appris aux seigneurs impériaux à ne jamais laisser aucune échappatoire aux morts vivants et, finalement, Mannfred fut vaincu et son armée décimée à la Bataille de Hel Fenn.
Ce ne fut pas la fin de Mannfred pour autant. En secret, il prépare depuis sa revanche, rampant dans les ténèbres et attendant le moment de se venger des descendants de ceux qui l'ont humilié des siècles auparavant. Un jour ou l'autre, les armées du comte vampire repartiront en guerre contre l'Empire.

Melkhior
Les nécrarques, qui se complaisent dans la réclusion, sont les vampires les plus singuliers et les plus incompréhensibles. Melkhior, le plus ancien d'entre eux, vit loin des hommes, dans une tour secrète cachée au plus profond de la Forêt des Ombres par de puissants sortilèges. Dans la plus haute chambre, le plus vieux des vampires travaille seul, le corps et l'esprit totalement corrompus par l'influence maléfique de la magie noire.
Melkhior effectue des expériences sur les vivants, cherchant le moyen de leur faire comprendre les avantages de la non-vie et à faire se complaire leurs âmes dans les affres du trépas. Des centaines d'êtres humains ont péri au cours des recherches démentes du vampire, mais celui-ci s'entête à chercher les réponses à ses questions délirantes. La souffrance, l'horreur et la mort fascinent son esprit malade, et les oubliettes qui s'étendent sous sa tour résonnent des cris des prisonniers enchaînés, qui agonisent sous les tortures qu'il leur inflige pour satisfaire son ignoble curiosité.
La forteresse de Melkhior est un monument dédié à la douleur et à l'effroi, rempli des résultats hideux de ses expériences : des zombies mi-morts, mi-vivants, des têtes tranchées qui hurlent dans les ténèbres, des membres sectionnés qui rampent dans les corridors obscurs et bien d'autres aberrations encore, fruits contre-nature de l'art noir du nécrarque.
Régulièrement, Melkhior mène ses légions de morts vivants afin de capturer de nouveaux cobayes ou pour renforcer les rangs de ses armées. Dans ces temps de malheur, des hordes de zombies émergent des bois, guidés par les sinistres acolytes du vampire, et chassent les vivants pour les ramener à leur maître.
Normalement, l'emprise des vampires sur la magie nécromantique est limitée par leur condition même de morts vivants. Melkhior, cependant, fort de plusieurs millénaires d'études et de réflexion, est capable d'en remontrer aux meilleurs nécromanciens. En fait, il est tellement gorgé de magie noire qu'il fait maintenant davantage partie du monde des morts que de celui des vivants. Son corps flétri n'est plus qu'une horrible silhouette squelettique et ses yeux sont deux trous noirs au sein desquels ne se reflète que ce qu'il y a de plus mauvais en chaque chose; l'aura même de la mort flotte autour de lui. Dans les ténèbres infernales de sa retraite, Melkhior peint sur des toiles de peau humaine. Il brosse les terrifiants paysages d'un monde où rien ne vit, où les morts arpentent une terre stérile et où d'affreux arbres morts vivants agitent leurs branches noirâtres dans la lumière blafarde. Melkhior affirme qu'il peint des visions du futur. Qui sait si cela est vrai, ou si ces œuvres épouvantables ne sont
dues qu'à la folie macabre du nécrarque?

Neferata
De nombreuses légendes font état de ta présence d'une ancienne reine vampire dans les Montagnes du Bord du Monde. Pour beaucoup, il ne s'agît là que d'histoires de vieilles femmes, mais les érudits, eux, se gardent bien d'en rire. Car en effet, celle que les vampires appellent eux-mêmes la Reine des Mystères existe bel et bien, et Neferata est son nom. Dans l'antique langue de Khemri, la Terre des Morts, ce nom signifie "celle qui est belle dans la mort".
On raconte qu'il s'agit de la même reine vampire décadente qui échappa à la destruction de Lahmia. Si cela est vrai, elle doit être extraordinairement vieille, car les eaux noires du grand fleuve Mortis ont coulé pendant trois mille ans depuis ces événements tragiques. On dit également qu'elle fut la fondatrice de la sororité de Lahmia, la société secrète vampirique dont elle est la maîtresse et dont tous les membres ont été pervertis par son propre sang.
Physiquement, Neferata est divinement belle. Ses longues tresses noires encadrent un visage adorable dont la beauté est demeurée intacte par-delà les siècles. Néanmoins, sa peau est maintenant blanche comme de l'albâtre et de longs millénaires de maléfices ont ôté toute trace de pitié ou de compassion de ses traits. Elle ressemble à une jeune femme, dont seuls les yeux jaunes révèlent la perversité et l'âge incommensurables. Sa sagesse, bien que corrompue, est immense, car ses souvenirs remontent à l'époque où Zandri et Numas étaient des métropoles opulentes et où les peuples du Grand Fleuve érigeaient leurs pyramides.
Le repaire de Neferata est le Pinacle d'Argent, situé haut dans les Montagnes du Bord du Monde. Ce pic est creusé de centaines de tunnels, de passages et de salles formant un immense labyrinthe. Des pièges et des hordes de créatures mortes vivantes en gardent les entrées et aucun homme sain d'esprit n'oserait s'y aventurer.
Au cœur de ce dédale se trouvent les appartements de Neferata. Ses chambres luxueuses sont décorées comme l’était son splendide palais de Lahmia. Des masques d'or, des joyaux d'une grande rareté et d'autres trésors oubliés brillent dans le noir, à la faible lueur des crânes recouverts d'argent que la reine vampire utilise comme lampes. En ces lieux, Neferata se prélasse sur des divans somptueux, savourant le sang de beaux jeunes gens tandis que des courtisans morts vivants jouent de la harpe ou du luth pour la distraire. Les vampires de la sororité de Lahmia sont ses yeux et ses oreilles et les informations qu'elles lui rapportent lui permettent de tisser ses intrigues et ses complots d'un bout à l'autre du Vieux Monde. Car la reine rêve en secret d'asservir tous les autres vampires, puis de retourner vers l'antique Lahmia à la tête de légions de morts vivants pour réclamer son trône et rebâtir le Grand Temple du Sang.
Le jeu favori de Neferata est la séduction des mortels au cœur pur dont elle adore provoquer la damnation. Elle apprécie particulièrement les chevaliers bretonniens, en raison de leur code d'honneur si facile à exploiter. De certaines de ses victimes, Neferata fait ses amants, tandis qu'elle se contente de vider les autres de leur sang. De ceux qui jouissent de ses plus grandes faveurs, elle fait ses serviteurs morts vivants, et ceux qui l'amusent suffisamment longtemps se voient parfois accorder le don ultime du Baiser de Sang.
De temps à autre, des répurgateurs impériaux ou des chevaliers de Bretonnie lèvent des armées pour tenter de raser le Pinacle d'Argent. A l'approche des ennemis, Neferata sort subitement de son indolence et rassemble ses morts vivants. La Reine des Mystères peut ainsi invoquer des milliers de zombies, de revenants et d'autres êtres abominables. Nul n'est jamais revenu d'une campagne contre le Pinacle d'Argent, du moins personne de vivant.
Au paroxysme de sa fureur, Neferata est un adversaire sans égal, car elle connaît les secrets de l'antique magie de Lahmia qui furent jadis détruits et dont seul son esprit inhumain garde la trace.

Vlad von Carstein Isabella von Carstein
Vlad von Carstein fut le premier et le plus grand comte vampire de Sylvanie. C'est à lui que l'on doit la corruption de la noblesse locale, autrefois humaine, el l'édification d'un royaume mort vivant au cœur même de l'Empire, pendant des décennies, il consolida sa mainmise sur la Sylvanie, jusqu'au jour où, suffisamment confiant en ses forces, il déclara la guerre aux nations des hommes. Il mena une campagne exemplaire contre les comtes électeurs et parvint presque à leur arracher la victoire. Il ne fut arrêté qu'à Altdorf, la capitale impériale.
Vlad était un homme d'une stature imposante, avec une abondante chevelure noire et des yeux perçants. Ceux qui l'ont rencontré ne tarissent pas d'éloges sur son charisme et son intelligence, mais les rares ennemis à lui avoir échappé rapportent aussi la sauvagerie de ses colères subîtes, que seule Isabella pouvait parfois apaiser.
Celle-ci était la femme de Vlad et la fille du duc Otto von Drak, un maniaque sanguinaire de sinistre mémoire. Vlad hérita des terres d'Otto suite à la mort de ce dernier et de son frère Leopold, peu de temps après les noces, Isabella était une femme de tempérament, d'une grande beauté, et qui, en dépit de son mariage d'intérêt, développa bientôt un amour passionnel pour son époux. Pendant longtemps, Vlad résista aux prières d'Isabella, qui le suppliait de lui accorder la vie éternelle. Finalement, lorsqu'elle fut à deux doigts de mourir des affres d'une grave maladie, Vlad réalisa à son tour son amour pour cette mortelle et lui accorda à contre-cœur le Baiser de Sang.
Par la suite, Isabella devint plus que jamais la confidente et la conseillère du vampire. Quand Vlad fut finalement tué par le Grand Théogoniste Wilhelm aux portes d’Altdorf, Isabella se suicida plutôt que d'affronter l'éternité sans lui.

Walach
Walach l'Etoile Noire. Walach le Haï. Peu d'individus peuvent se targuer d'avoir une réputation aussi détestable que celle du Grand Maître des Dragons de Sang. Ce fut en effet ce terrible seigneur vampire qui introduisit la malédiction de la non-vie dans ce noble ordre de la chevalerie impériale et en fit un repaire de buveurs de sang.
Le destin de Walach n'en est pas moins tragique. Il perdit son fils Mikaël lors du raid sur le temple sigmarite de Gottenburg; lorsque la forteresse de l'Ordre fut détruite par les impériaux, ce fut au tour d'Aurora, sa bien-aimée, de lui être arrachée. Ses chevaliers furent massacrés un à un par les prêtres de Sigmar et les répurgateurs du Reikland et du Wissenland. Certains parvinrent à s'échapper, mais ils furent dispersés d'un bout à l'autre du Vieux Monde. Walach lui-même disparut pendant longtemps, et beaucoup le crurent mort. Mais le monde n'eut pas cette chance, Walach survécut.
Walach est un guerrier d'une grande fierté, dont la parole est aussi sûre que l'acier, et bien qu'il n'accorde pas plus de respect aux humains qu'à du simple bétail, un homme au courage et aux prouesses exceptionnels peut attirer son attention. Il le défie alors en combat singulier et, si le combattant en vaut la peine, il l'invite à rejoindre ses chevaliers morts vivants; ceux qui le déçoivent sont simplement mis à mort. Les chevaliers de l'Ordre des Dragons de Sang sont à ['image de leur maître : orgueilleux, puissants et suprêmement confiants en leurs talents de guerriers.
Il semblerait que depuis quelques années, Walach soit revenu au Fort du Sang et ait repris le contrôle de la région. On raconte que de nouvelles armées de morts vivants se lèvent sous ses
bannières. En fait, une fois par siècle, les chevaliers de l'Ordre se retrouvent au fort pour commémorer leurs victoires d'autrefois, raconter leurs exploits et renouveler leurs vœux d'allégeance à Walach. Il est certain que le jour approche où celui-ci reprendra leur tête pour laver dans le sang les affronts du passé.

Informations tirées de « Warhammer armées Comtes Vampires » (Games Workshop)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer-encyclo.forumpro.fr
 
Vampire, aristocratie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
une encyclopédie sur le jdr warhammer :: Appendice des scénarii et des suppléments officiels ou non. :: U-V-
Sauter vers: