une encyclopédie sur le jdr warhammer

ce forum regroupe toutes informations sur le jdr de warhammer, que ce soit de l'officiel ou pas, du personnel ou pas. Ce site n'a rien d'officiel et ne pourra remplacer en aucuns cas les livres de bases WJRF.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sigmar Heldenhammer - Divinité Patronale de L’Empire

Aller en bas 
AuteurMessage
freedom
Engra-morte-épée.
avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Aux portes de Praag
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Sigmar Heldenhammer - Divinité Patronale de L’Empire   Mar 29 Nov à 16:27

Sigmar Heldenhammer - Divinité Patronale de L’Empire

Comme on peut s’en douter compte tenu de la taille de l’Empire, les pratiques religieuses varient énormément d’un endroit à l’autre. Cette règle comporte toutefois une exception notable, il s’agit de culte de Sigmar ; il est extrêmement répandu et surpasse tous les autres. Le culte est organisé selon une ligne hiérarchique très stricte dont le Grand Théogone, basé à Altdorf, est le chef. En descendant l’échelle hiérarchique des pouvoirs, on trouve immédiatement deux Archi-Lectors basés à Nuln et Talabheim et, ensuite, 18 Lectors ordinaires - un pour chaque province, à l’exception du Mootland. C’est le Grand Théogone qui nomme les Lectors personnellement et, à sa mort, ce sont eux qui tiennent un conclave secret sous la cathédrale d’Altdorf pour désigner son successeur. En raison du rôle vital qu’ont joué les Nains dans la légende de Sigmar, il est d’usage pour le Grand Théogone et pour les Lectors de s’attribuer des noms naniques lors de leur prise de fonction.

Les Ordres Culturels

Les prêtres de Sigmar appartiennent à l’un des trois ordres du culte et c’est cette appartenance qui défini leur rôle au sein du culte. Les Clercs de l’Ordre du Marteau d’Argent sillonnent l’Empire pour promouvoir le culte, exterminer les hérétiques et, d’une façon générale, entretenir la gloire de Sigmar. En tant que Clercs aventuriers, ils sont tenus de verser 25 % de leurs revenus au
culte et sont astreints à passer une semaine par an dans la garde d’un temple, ou dans le corps de garde personnel d’un dignitaire de la religion. Ils ne sont admis à conduire les services religieux et à entendre les confessions qu’en l’absence d’un représentant de l’ordre ecclésiastique.

Les autres ordres sont l’Ordres de la Torche - dont sont issus les administrateurs des temples et les prêtres qui officient lors des cérémonies religieuses - et l’Ordre de l’Enclume, un ordre monastique dont les membres vivent pour la plupart isolés du reste du monde et vouent leur existence à la méditation et à la prière. L’Ordre de la Torche constitue la partie la plus importante du culte et les deux autres lui sont assujettis. Ses membres sont assignés aux grands temples provinciaux, avec des Initiés ou des adeptes laïques partiellement formés, agissant en qualité de prêtres de villages. La principale fonction de l’Ordre de l’Enclume consiste à étudier et interpréter les paroles de Sigmar qui sont à la base des lois de l’Empire. Des membres de cet ordre se trouvent parfois dans des écoles de droit et leurs rangs supérieurs fournissent des conseillés légaux au Grand Théogone et à l’Empereur. Il existe une différence notable entre l’Ordre de l’Enclume et le Culte de Véréna : le premier s’intéresse à la lettre de la loi et laisse les adeptes de Véréna s’occuper de la justice. Le culte bénéficie également des services d’un Ordre Templier : celui des Chevaliers du Cœur Ardent, dont les membres ne sont pas nécessairement des Clercs. Cette branche militaire et fanatique combat aux côtés de l’armée impériale en temps de guerre.

Description - Sigmar est le fondateur déifié de l’Empire. Comme il convient au personnage de ce puissant guerrier, Sigmar est vénéré à la fois pour sa puissance militaire et pour le symbole d’unification qu’il représente ; la synthèse de tous les intérêts conflictuels et des différents groupes de pouvoirs au sein de l’Empire. Les statues et les peintures le représentent généralement sous la forme d’un homme gigantesque, musclé et barbu avec de longs cheveux blonds. Invariablement, il arbore un marteau à deux mains et visiblement créer par les Nains. Souvent, il est assis sur un trône dépouillé avec un empilement de têtes de Gobelins à ses pieds.

Symboles - Le Culte de Sigmar est généralement associé à un marteau de guerre Nain et à un octogone formé de deux carrés superposés dont on a joint les angles. Le premier symbole se réfère évidemment au marteau magique de Sigmar et l’autre représente l’unification des huit tribus qui furent les premiers habitants de cette partie du Vieux Monde. Un symbole non-officiel est la comète à deux queues, servant le plus souvent d’ornement aux guerriers fidèles à Sigmar.

Zones d’Influences - Bien que, théologiquement, il ne s’agisse que d’une divinité mineure, Sigmar est vénéré dans tout l’Empire. Il n’y a que dans la Cité Souveraine de Middenheim, le fief du Culte d’Ulric, que ses temples sont surpassés en nombre par ceux d’une autre divinité. Il n’est pas un village, encore moins une ville, qui n’ait un temple ou au moins un oratoire dédié à Sigmar. Toutefois, en dehors de l’Empire, le culte se limite à une poignée d’exilés et d’émigrés.

Temples - Les temples de Sigmar varient énormément, tant dans leur construction que dans leur ornementation. Cela dépend principalement de la personnalité du bienfaiteur qui a présidé à leur conception. Il y a toutefois un modèle assez couramment répandu, celui qui tend à reproduire la forme de
la haute cathédrale d’Altdorf. Elle est basée sur une salle centrale octogonale, couverte d’une coupole dorée, laquelle est supportée par des arc-boutants. L’intérieur est richement décoré avec des fresques aux couleurs lumineuses, une statue gigantesque et un autel doré. Il existe deux points communs à tous les temples de Sigmar : le premier est l’absence de sièges pour la congrégation qui doit se tenir debout ou agenouillée sur le sol froid de pierre dure ; le second est l’orientation : tous sont tournés vers Caraz-a-Carak, la citadelle des Nains vers laquelle il est dit que Sigmar entreprit son dernier voyage sous sa forme mortelle.

Amis et Ennemis - le Culte entretient des relations amicales avec le Culte de Grugni et son attitude est neutre envers toutes les autres divinités du panthéon. Il est absolument sans pitié face aux Cultes du Chaos. La rivalité qui existe entre les Cultes de Sigmar et d’Ulric est historique. Actuellement, elle existe pour la forme et seulement dans des aspects séculiers ; l’ancienne dispute au sujet de la légitimité divine de Sigmar est bien enterrée.

Jours Sacrés - Le principal festival de Sigmar est fixé au premier jour de l’été, le 18 de Sigmarzeit. Cette date commémore à la fois son accession au trône et la date de son abdication ; lorsque, comme le dit le Geistbuch - le plus sacré des ouvrages littéraires du Culte - « il abandonna le monde des mortels pour gagner le Royaume des Dieux ». Le festival est célébré dans tout l’Empire avec de grandes fêtes et des réjouissances. A Altdorf, c’est le jour d’une grande procession autour des murs de la ville, menée par le grand Théogone lui-même.

Conditions Requises pour le Culte - Les seules nécessités pour être prétendant à l’Initiation est d’être d’alignement Neutre ou Bon et de n’avoir aucune trace de sang Gobelinoïde dans les veines, ni aucune mutation dénotant la Marque du Chaos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer-encyclo.forumpro.fr
 
Sigmar Heldenhammer - Divinité Patronale de L’Empire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
une encyclopédie sur le jdr warhammer :: Appendice des choses magiques et divine :: S-T-
Sauter vers: