une encyclopédie sur le jdr warhammer

ce forum regroupe toutes informations sur le jdr de warhammer, que ce soit de l'officiel ou pas, du personnel ou pas. Ce site n'a rien d'officiel et ne pourra remplacer en aucuns cas les livres de bases WJRF.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Boxe de l'ivrogne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
freedom
Engra-morte-épée.
avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Aux portes de Praag
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Boxe de l'ivrogne   Ven 11 Nov à 14:08

1)Compétences


Boxe de l’ivrogne : La transe éthylique
La transe éthylique est obligatoire avant même d’entreprendre tous coups ou esquives lors d’un combats. Le personnage doit se concentrer durant 1 heure avant de se mettre dans cet état mental, lui permettant ainsi d’être le plus efficace possible. Une fois dans cet état, le personnage pourra alors utiliser les techniques martiales relatives à la boxe de l’ivrogne.
De plus, le personnage est insensible aux sons et visions extérieures. Tout contact physique le sortira de sa transe. Les maîtres n’ont pas besoin d’ingurgiter de boissons fermentées ou brassées pour être dans cet état, contrairement aux disciples qui doivent boire 1 litre d’alcool de riz ou de raisin pour être dans un état qui n’égale en rien celui d’un maître.


Boxe de l’ivrogne : La valse de la vigne

Cette technique de combat au corps à corps donne l’impression que le combattant se met à danser sous l’effet de l’alcool, il n’est pas rare d’entendre le combattant chantonner quelques airs. Durant cette danse, le boxeur arrive à placer des coups de poings à son adversaire. Cette danse permet de porter plus de coups qu’en temps normal, elle offre une attaque supplémentaire utilisée en coups de poings lors de cette danse. Cette danse inflige des coups avec une force du boxeur qui bénéficie de +1. Pour réussir cette danse, il doit obligatoirement être passé par l’état de transe éthylique, et réussir un test de FM, de Dex puis de CC.

Boxe de l’ivrogne : Vrille fermentée
Cette technique de combat au corps à corps donne l’impression que le boxeur se met à chuter sur le côté à cause de l’alcool qu’il a soit disant ingurgité. Cette technique ancienne offre une double attaque en vrille par surprise. L’adversaire pensant que le boxeur tombe aura un malus de 20% pour ses jets d’esquives durant la période des deux vrilles. Le boxeur donnera des coups avec ses pieds, à deux reprises. Ainsi son adversaire se prendra 4 coups de pieds avec une force de 2. Pour réussir cette technique, le boxeur devra obligatoirement être passé par un état de transe éthylique, et réussir un test d’Initiative ainsi qu’un test de CC. S’il désir se retrouver sur ses pieds à la fin de cette technique, il devra réussir un test de Dex avec un malus de 10% par vrilles.


Boxe de l’ivrogne : Esquive de l’ivrogne
Cette technique d’esquive donne l’illusion que le boxeur atteindre le paroxysme de l’ivresse, il trébuche, se rattrape de justesse, glisse, tremble et vacille sans jamais se retrouver inerte sur le sol. Il devient totalement instable, imprévisible et semble être totalement ivre. Ainsi, le boxeur peut esquiver jusqu'à trois attaques successives avec un bonus de 30% aux jets d’esquive.
Pour réussir cette technique, que seul un maître peut réaliser, le boxeur doit réussir dex jets de Dex et un jet d’Initiative. Le boxeur devra obligatoirement être passé par un état de transe éthylique.


Boxe de l’ivrogne : danse Enivrante
Le boxeur en utilisant cette technique se met à danser sous l’effet de l’ivresse virtuelle acquise lors de la transe éthylique, il chantonne également de petits airs de musique. Sa danse, pourtant grotesque, maladroite et gauche transmet l’ivresse du boxeur vers son adversaire, qui se voit alourdi, sa vision se trouble, ses pensés se basculent, son estomac se renverse.
Dans un premier temps(round), son adversaire perd 1 point ou 10% à chaque caractéristiques.
Dans un second temps, le boxeur se met à tourner sur lui même, de plus en plus vite, son adversaire à des nausées, et vomi 3D10+5 fois sur un test de Endurance avec un malus de 1.
Dans un troisième temps, le boxeur s’arrête soudainement de tourner sur lui même, et reste debout sur un test de Dex avec un malus de 40%. Lors de cette troisième phase, l’adversaire s’écroule pendant 3D10+5 minutes. Pour réussir cette technique, le boxeur devra réussir un test de FM, Initiative et Dex. Le boxeur devra obligatoirement être passé par un état de transe éthylique.



Boxe de l’ivrogne : pied et poing du vigneron
Le boxeur, commence à tituber quelques peu, ses appuis au sol deviennent douteux, son sens de l’équilibre semble ne plus être. En réalité le boxeur prépare un coup de pied ou un coup de poing qui surprendra son adversaire, le boxeur semble être imbibé alors qu’il ne l’est pas, ou peu. Son coup de pied ou de poing est un coup normal réduisant juste la possibilité d’esquiver ce coup, ainsi le jet d’esquive se fera avec un malus de 15%. Pour réussir cette technique basique, le boxeur doit réussir un jet de Dex et un jet de CC. Il doit également être passé par un état de transe éthylique.

Boxe de l’ivrogne : Recherche du vin sacré
La recherche du vin sacré est un état d’esprit qui, au bout de deux heures de méditation, offre une plus grande maîtrise de l’esprit du boxeur, ainsi ses phobies, craintes sont atténuées alors que sa volonté et son calme sont augmentés. Grâce à cette recherche d’énergies positives circulantes en lui, le boxeur les canalise pour 10 heures. Cette recherche ne peut se faire que sous un état d’ébriété, le boxeur doit alors avoir consommé un demi litre d’alcool de riz, pour ne pas le régurgité, le boxeur doit réussir un test d’Endurance, avec un bonus de 1 point si le boxeur possède résistance à l’alcool. Ainsi, le boxeur voit son calme augmenter de 15% et sa force mentale augmenter de 20%.





la transe éthylique est une méditation obligatoire s'il veut se battre, il médite pendant une heure pour se bouré mentalement, c'est cette transe qui le mettra dans un état d'ébriété, rien d'autre.
Mais se qu'il faut voir au sujet des attaques c'est qu'il en aura au maximum deux (dans son plan de carrière, A+1 et au niveau maître en plus...)

bah s'il loupe ses test pour réussir une technique, il perd une attaque et est consodéré comme cible inerte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer-encyclo.forumpro.fr
freedom
Engra-morte-épée.
avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Aux portes de Praag
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Boxe de l'ivrogne   Ven 11 Nov à 14:11

premier degré de boxeur de l'ivresse:


Disciple boxeur de l’ivresse

La boxe de l’ivrogne fut inventé par un vieux maître en arts martiaux qui était un peu trop porté sur la bouteille. Cet art martial vu le jour il y a 500 ans dans un petit monastère cathayen, par Suan-Chen-Lei.
La légende raconte qu’un soir d’hiver, Suan-Chen-Lei revint au monastère, l’odeur de l’alcool de riz effleurer même les narines des grands et puissants dragons. Une foi dans le monastère, par on ne sait qu’elle maléfice, il provoqua en duel deux autres maîtres, ces derniers, pour calmer l’arrogance et le laisser aller de Suan-Chen-Lei acceptèrent sans un mot. Les disciples, curieux allèrent voir qu’elle était la source de ses bruits. Il virent les trois maîtres se battrent, deux d’entre eux utilisaient l’art traditionnel, avec les attaques, les esquives et les parades traditionnelles alors Suan-Chen-Lei, sous l’effet de l’alcool était incapable d’utilisé l’art traditionnel, il se battu comme il le pouvait. Il était imprévisible, gauche et maladroit, ses confrères ne surent s’adapter à ce nouveau style. Suan-Chen-Lei mit son premier adversaire à terre, le plus jeune des trois maîtres. La lutte entre les deux derniers dura une bonne heure et Suan-Chen-Lei se laissa vaincre, quand il rata la réception suite à une double vrille.
Il fut banni du monastère mais fut tout de même suivi par 5 disciples, curieux d’apprendre ce nouveaux style de combat. Ici s’arrête la légende.
Ces nouveaux guerriers, se battent en jouant avec l’imprévisible et la surprise de l’adversaire. Aujourd’hui les disciples sont relativement répandu, on dénombre pas moins de 15 temples-dojo enseignant cet art, la boxe de l’ivrogne. L’apprentissage est long et périlleux, les disciple, avant même de pouvoir se battre doivent avoir connu un état d’ivresse à son paroxysme sans pour autant plonger dans le coma. Nombre d’entre eux n’arrive à terminer leur formation, car beaucoup deviennent alcoolique et petit à petit abandonnent la boxe de l’ivrogne.
L’alcool de riz rend leurs corps plus détendu et atténue les craintes qu’ils peuvent avoir.
Un disciple à 30% de chance de devenir alcoolique.

M -
CC +20
CT -
F+1
E+1
B+3
I+20
A -
Dex+10
Cd -
Int+10
Cl+10
Fm+10
Soc -

Fillières:
-apprenti en arts martiaux

Débouché:
-Maître boxeur de l'ivresse
-Goelier (s'il devient alcoolique)
-Ratier (s'il devient alcoolique)

Compétences:
-Acrobatie de combat
-Art du combat à mains nues
-Boxe de l’ivrogne : La transe éthylique
-Boxe de l’ivrogne : pied et poing du vigneron
-bagarre
-Connaissance des plantes
-Fermentation
-Kung-Fu

Dotations:
-1D4 points de folie
-une outre de vin
-une outre d'alcool de riz
-Des vêtements amples
-Une demi-livre de riz pourri (pour faire de l'alcool de riz)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer-encyclo.forumpro.fr
freedom
Engra-morte-épée.
avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Aux portes de Praag
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Boxe de l'ivrogne   Ven 11 Nov à 14:14

Maître boxeur de l'ivresse

La boxe de l’ivrogne fut inventée par un vieux maître en arts martiaux qui était un peu trop porté sur la bouteille. Cet art martial vit le jour il y a 500 ans dans un petit monastère cathayen, par Suan-Chen-Lei.
La légende raconte qu’un soir d’hiver, Suan-Chen-Lei revint au monastère, l’odeur de l’alcool de riz effleurant même les narines des grands et puissants dragons. Une fois dans le monastère, par on ne sait quel maléfice, il provoqua en duel deux autres maîtres; ces derniers, pour calmer l’arrogance et le laisser-aller de Suan-Chen-Lei, acceptèrent sans un mot. Les disciples, curieux, allèrent voir qu’elle était la source de ses bruits. Il virent les trois maîtres se battrent, deux d’entre eux utilisaient l’art traditionnel, avec les attaques, les esquives et les parades traditionnelles alors que Suan-Chen-Lei, sous l’effet de l’alcool, était incapable d’utiliser l’art traditionnel, il se battu comme il le pouvait. Il était imprévisible, gauche et maladroit; ses confrères ne surent s’adapter à ce nouveau style. Suan-Chen-Lei mit son premier adversaire à terre, le plus jeune des trois maîtres. La lutte entre les deux derniers dura une bonne heure et Suan-Chen-Lei se laissa vaincre, quand il rata la réception d'une double vrille.
Il fut banni du monastère mais fut tout de même suivi par 5 disciples, curieux d’apprendre ce nouveaux style de combat. Ici s’arrête la légende.
Ces nouveaux guerriers, se battent en jouant avec l’imprévisible et la surprise de l’adversaire. Aujourd’hui les maîtres sont peu répandus, quelques uns ont prit la route pour trouver le mythique vin sacré, pressé et mit en tonneau par Suan-Chen-Lei lui même, il y a de cela 500 ans. Les temples dojo ne sont qu’un simple lieu de formation aboutissant à une médiocrité car les maîtres n’y enseignent plus, depuis que la grande quête du vin sacré a été révélée. Ce sont des disciples plus âgés qui enseignent aux plus jeunes. Mais les maîtres ne sont pas partis seuls, ils ont avec eux deux disciples, généralement les plus méritants. Ils n’ont pour seul indice : « Mes racines s’étendent aux confins de la terre, mes feuilles sont aussi noires que mes grappes, mes grappes sont sombres comme le jour. »
Durant la phase d’apprentissage, les disciples ont 30% de chance de devenir alcoolique car seul l’alcool de riz leur permet d’atteindre la transe. S’ils arrivent à devenir maîtres, ils ont 45% de chance de devenir alcoolique. Une fois devenu maîtres, l’alcool leur devient inutile car les maîtres arrivent à devenir ivres sans même boire une goutte d’alcool.

M -
CC +40
CT -
F+1
E+1
B+4
I+30
A +1
Dex+20
Cd -
Int+30
Cl+20
Fm+20
Soc -


Fillières:
-disciple boxeur de l'ivresse

Débouchés:
-Goelier (s'il devient alcoolique)
-Ratier (s'il devient alcoolique)

Compétences:
-Boxe de l’ivrogne : La valse de la vigne
-Boxe de l’ivrogne : Vrille fermentée
-Boxe de l’ivrogne : Esquive de l’ivrogne
-Boxe de l’ivrogne : danse Enivrante
-Boxe de l’ivrogne : Recherche du vin sacré
-distilation
-Sens de l'équilibre
-érudition
-esquive
- Esquive instinctive

dotation:
-1D4 points de folie
-une outre de vin
-une outre d'alcool de riz
-Des vêtements amples
-Une demi-livre de riz pourri (pour faire de l'alcool de riz)
-deux apprentis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer-encyclo.forumpro.fr
Pac
Démoniste
avatar

Nombre de messages : 106
Localisation : Chez moi ^^
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Boxe de l'ivrogne   Sam 12 Nov à 6:14

MDR !!!!
Dotation : 1d4 point de folie Laughing

Moi je dirait que ca pourrait passer , mais je vais d'abord finir les carrières de base ( je vais faire jusqu'à la lettre M pour dans l'aprèm , et y en a plein des carrières avec M )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Boxe de l'ivrogne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Boxe de l'ivrogne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le marché de l'ivrogne, qu'est-ce que c'est ?
» [BOXE] Pacquiao vs Hatton
» Propos d'ivrogne
» La boxe a toujours été l'opéra du pauvre et des voyous (pv)
» L’ivrogne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
une encyclopédie sur le jdr warhammer :: Ajouts des membres de la communauté-
Sauter vers: