une encyclopédie sur le jdr warhammer

ce forum regroupe toutes informations sur le jdr de warhammer, que ce soit de l'officiel ou pas, du personnel ou pas. Ce site n'a rien d'officiel et ne pourra remplacer en aucuns cas les livres de bases WJRF.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bretonniens célèbres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
freedom
Engra-morte-épée.
avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Aux portes de Praag
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Bretonniens célèbres   Mar 8 Nov à 15:30

Bretonniens célèbres

Louen Cœur de Lion, roi de Bretonnie
Louen est l'actuel souverain du royaume de Bretonnie. Il a déjà prouvé sa valeur au cours de maintes batailles, et ses actes de bravoures, son courage et son mépris du danger lui ont valu le surnom de Cœur de Lion.
Louen se consacra à la Quête du Graal alors qu'il n'était encore qu'un jeune prince et parvint à le trouver au terme de plusieurs années de recherche. Quelque temps après sont retour, il accéda au trône de Bretonnie et fut couronné roi par l'Enchanteresse Morgiana. Des rumeurs prétendent que Louen nourrit le rêve, en tant que roi, de reconquérir et de reconstruire la cité de Moussillon, qui fut perdue après l'Affaire du Faux Graal et l'épidémie de Fièvre Rouge qui s'ensuivit.
Les chevaliers incitent constamment Louen à lever une armée et à déclarer une guerre sainte pour reconquérir la ville. Cependant, cet espoir n'a pu jusqu'à présent être concrétisé, en raison des guerres frontalières contre l'Empire, de la menace que font peser les morts vivants hantant les Montagnes Grises et des tentatives répétées des skavens d'infiltrer Brionne et Bordelaux.

Jeanne de Lyonesse
Jeanne de Lyonesse devint célèbre sous le surnom de « La Damoiselle de Guerre » pour avoir rallié les armées bretonniennes en déroute lors des plus sombres pages de l'histoire de la
Bretonnie. Après que le roi Louis le Brave ait été tué devant les remparts de Couronne, en livrant bataille contre une gigantesque force d'invasion du Chaos venue de la Mer des Griffes, l'armée avait été pratiquement anéantie, Couronne était assiégée et, pour aggraver les choses, l'héritier du trône était encore un enfant incapable de gouverner la nation.
Les hordes du Chaos se répandirent dans tout le royaume, dévastant les terres et massacrant tous les braves chevaliers qui tentaient de s'opposer à leur avancée inexorable. Au moment où tout espoir semblait perdu, la Dame du Lac apparut alors à Jeanne, parmi les ruines fumantes d'un petit village isolé de Lyonesse, et la jeune fille entendit la Dame lui dire « Jeanne, Jeanne, débarrasse ma terre de ces ennemis odieux, car leur présence m'offense ! »
Jeanne n'avait pas même dix-sept ans et n'était qu'une modeste bergère pieusement dévouée à la Dame. Mais, inspirée par l'apparition, elle revêtît l'armure d'un chevalier mort et empoigna les rênes d'un destrier qui errait sans cavalier. Puis elle se rendit à la chapelle du Graal de son village, brisa le reliquaire pour s'emparer de l'épée qui y était conservée, et décrocha également d'un mur une tapisserie qu'elle fixa à sa lance avant de partir à la recherche des derniers chevalièrs, dispersés et découragés, de Lyonesse.
Quand les chevaliers en fuite virent une simple damoiselle, à laquelle la Dame du Lac avait manifestement accordé ses faveurs, marcher bravement à la bataille contre les hordes du Chaos, ils eurent honte d'eux-mêmes et leur honneur leur commanda de la suivre, qu'elle les mène à la gloire ou à la mort ! Alors que les remparts de Couronne menaçaient de céder sous les assauts des béliers du Chaos, les défenseurs furent avertis qu'une nouvelle armée de chevaliers accourait à leur secours, broyant sous les sabots de ses destriers tous les ennemis qu'elle rencontrait.
Au moment où les portes de la cité allaient tomber, la bannière de la Damoiselle se profila au loin, à la tête d'une troupe de chevaliers déployée en fer de lance. La terrible formation pourfendit les rangs de guerriers du Chaos et entreprit de les tailler en pièces. Puis Jeanne trouva enfin le seigneur du Chaos qui commandait la horde. Celui-ci leva une grande épée au-dessus de son visage grimaçant, mais fut aveuglé au moment de frapper par le nimbe éblouissant qui enveloppait la Damoiselle. La jeune fille put le décapiter d'un seul coup d'épée !
Couronne était sauvée. Les assiégeants furent poursuivis jusqu'à la mer et exterminés. Louis le Jeune remercia Jeanne en la récompensant des honneurs de la chevalerie, ainsi qu'en lui attribuant le duché de Lyonesse.

Baron Odo d’Outremer et Suliman le sarassin
Odo fut l'un des nombreux chevaliers bretonniens à avoir participé aux campagnes d'Arabie lancées contre Jaffar. Il prit part à la défaite des armées du sultan Jaffar en Estalie et rejoignit les troupes qui les poursuivirent jusqu'à la mer. Il se trouvait parmi les chevaliers bretonniens qui repoussèrent Jaffar jusqu'au plus profond de ses terres arides et brûlées. Ne se souciant ni de la chaleur, ni de la soif, ni des parasites, Odo rechercha sans relâche des champions d'Arabie à défier et à occire, les traquant et les forçant même à venir se battre sous un soleil impitoyable.
Odo était aussi chevaleresque que noble et savait rendre hommage aux adversaires braves. Ayant un jour vaincu Suliman, il fut si impressionné par son courage qu'il décida de lui laisser la vie sauve. Les deux ennemis finirent par se lier d'amitié, ce qui ne fut guère compliqué car Suliman, en véritable homme d'honneur, n'avait aucune estime pour le despotique Jaffar. Quand Odo quitta l'Arabie, Suliman, qui était devenu son frère d'armes, décida de l'accompagner.

Roland le maréchal
Le Maréchal de Bretonnie est chargé de défendre la région des Marches de Couronne, qui délimite la frontière avec la province de Marienburg et l'Empire. Cette région, pourtant essentiellement composée de marécages et d'épaisses forêts, est très convoitée. Elle a été le théâtre de nombreux affrontements contre les forces de l'Empire ou d'autres envahisseurs, et le Maréchal lui-même est toujours à l'affût d'une occasion de repousser plus à l'est la frontière de la Bretonnie. Roland commande une forte troupe de chevaliers et contrôle de nombreux châteaux, mais la région sur laquelle il veille n'est pas encore assez importante ni stable pour être considérée comme un duché.

Tancred, duc de Quenelles
Le duc de Quenelles, vainqueur de la bataille de Maisontale, est l’ennemi juré du Lichemeister Kemmler. Ce monstre rôde dans les Montagnes Grises et parcourt les frontières de la Bretonnie, furieux de se voir tenu en échec par les armées du duc. Celui-ci a fait serment de traquer et d’éliminer une fois pour toutes le Lichemeister et ses séides. A cette fin ,le roi lui a fait don d’armes magiques qui l’aideront à anéantir les morts vivants.

Bertrand le brigand et les archers de Bergerac

Le chevalier de la Lance Périlleuse
Nul ne connaît la véritable identité de ce chevalier. Il a participé à tous les tournois en Bretonnie et personne n’a pu lui faire vider les étriers. Il ne relève jamais sa visière et aucun de ses adversaires n’a pu voir son visage. Ses prouesses en tournoi lui ont valu le surnom de « Lance Périlleuse ».

Tristan le troubadour et Jules le bouffon
Quand Tristan le troubadour se lança dans sa quête du Graal, son fidèle bouffon souhaita l’accompagner. Ensemble, ils parcoururent la Bretonnie, demandant l’hospitalité dans les châteaux des ducs et des barons, les distrayant en échange d’un bon repas. Sa quête a conduit Tristan sur des champs de batailles où son talent est très apprécié des chevaliers. Les chansons que leur chante le troubadour leur donne le moral et enhardit leurs cœurs.

Reynard le chasseur
Reynard est renommé d'un bout à l'autre de la Bretonnie pour sa passion de la chasse. Il est devenu expert au maniement du grand épieu à sanglier qu'il préfère à la traditionnelle lance de cavalerie. Il chevauche avec un faucon perché sur son poignet et est toujours accompagné par ses fidèles chiens-loups, Groffe et Griffe. Aucun autre chien de chasse n'égale ces molosses en loyauté et en sauvagerie. Le sport préféré de Reynard est de traquer les bandes de pillards orques et de jeter ses chiens sur eux !

Armand d’Aquitanie
Le porteur de la Grande Bannière d'une armée bretonnienne est toujours un chevalier d'une exceptionnelle bravoure car il a l'honneur de porter la Bannière Sacrée de Bretonnie. Cette bannière représentant la Dame du Lac est celle qu'arborait Gilles le Breton, il y a plus de mille ans.
Armand d'Aquitanie a gagné l'honneur de porter cette bannière sainte et vénérable en battant, lors du grand tournoi de Couronne, tous les autres chevaliers qui lui disputaient cet honneur. Armand est l'un des plus jeunes Chevaliers du Graal. Il s'est lancé dans sa quête du Graal aussitôt après avoir accompli sa quête de chevalerie, abandonnant tous ses droits sur le duché d'Aquitanie tenu par son frère aîné. Armand veille sur la bannière jour et nuit dans la chapelle du Graal de Couronne. Il dort sur le seuil, son bouclier lui servant d'oreiller.

Jasperre le Beau
Jasperre est le plus célèbre tueur de dragons du royaume. C’est lui qui tua le dragon Malgrimace et délivra de ses griffes Isabeau, la fille du roi. Malgrimace n’est que l’un des monstres que Jasperre abattit durant sa quête du graal.
Jasperre chevauche un pégase, ce qui est un bon choix pour quelqu’un ayant l’habitude d’occire des dragons et de porter secours à des damoiselles emprisonnées dans de hautes tours !

Bohemond « le Fléau des Bêtes », duc de Bastogne
Bohemond de Bastogne est le duc du vaste domaine de Bastogne situé au cœur de la Bretonnie. Ce duché est le plus ancien du royaume, et le duc est par tradition un des nobles les plus importants de Bretonnie. Bohemond mena sa quête du Graal à bien avant d'hériter du duché, et c'est le roi lui-même qui lui demanda d'accepter la charge de ce domaine ancestral plutôt que de devenir chevalier ermite dans la chapelle de Bastogne.
Le domaine très étendu de Bohemond est essentiellement rural. Son château de Bastogne s'élève sur une haute colline rocheuse surplombant la forêt de Châlons. Bohemond et son immense force de chevaliers mènent une guerre incessante contre les orques, les skavens, et toutes les viles créatures qui infestent les étendues sauvages du centre de la Bretonnie.

Le Chevalier de Sinople
Le Chevalier de Sinople est un personnage très célèbre de la tradition bretonnienne. Il est le gardien des lacs, des cercles de pierres et des clairières où est apparue la Dame du Lac. Il apparaît aux Paladins qui cherchent le Graal et les provoque en combat à mort, dans un défi constituant l'ultime épreuve de leur quête du Saint Calice. Si le Paladin parvient à vaincre le Chevalier de Sinople, il finira par atteindre le Graal. Tout chevalier indigne de ce privilège ne vaincra jamais le Chevalier de Sinople et devra fuir ou être occis. Le Chevalier de Sinople ne peut quant à lui pas être tué, quelle que soit la gravité des blessures qui lui sont infligées. S'il est décapité, il ramassera simplement sa tête et l'emportera avec lui !
Le Chevalier de Sinople est le champion de la Dame du Lac. Certains prétendent qu'il s'agit de Gilles le Breton, devenu immortel. Quoi qu'il en soit, il veille pour elle sur les lieux saints et les protège des forces maléfiques. En plus de défier les Paladins, il extermine les monstres, orques et autres créatures qui osent venir souiller de leur présence les lieux sacrés. Portant une étrange armure verte entrelacée de lierre, il chevauche entre les arbres et les buissons et, quand il surgit devant ses adversaires, son épée pointée vers eux, il ne leur adresse que trois mots énoncés en vieux dialecte bretonnien : "Nul ne passe !". Ceux qu'il menace n'ont alors plus qu'à combattre ou à mourir.
A chaque fois que des Bretonniens se préparent pour la bataille à proximité d'un lieu saint, le Chevalier de Sinople leur apparaît et combat à leurs côtés afin de bouter l'ennemi hors de la terre sacrée qu'il protège.

Morgiana la fée, enchanteresse de Bretonnie
L'Enchanteresse est la prophétesse de la Dame du Lac. Personne ne connaît ses réelles origines, mais on la retrouve dans toutes les légendes et les fables anciennes du royaume. Elle apparaît principalement dans la saga épique que les troubadours appellent "La Chanson de Gilles" et dans laquelle sont célébrés les exploits de Gilles le Breton. Ce fut elle qui emporta mystérieusement le célèbre chevalier mortellement blessé sur l'Ile du Lys et l'y soigna. On sait qu'il y eut en fait plusieurs Enchanteresses au fil des siècles, mais nul ne sait de quelle façon la Dame choisit sa prophétesse.
L'actuelle Enchanteresse de Bretonnie est connue sous le nom de Morgiana la Fée. Elle vit en recluse et est extrêmement difficile à rencontrer. L'une des étapes importantes de la quête du Graal de tout chevalier consiste à la trouver et à lui demander des faveurs et des indices sur le Saint Calice. L'une de ses demeures connues se situe sur l'Ile du Lys, au centre du Lac de Chalons où la Dame apparut à Gilles le Breton, mais il lui arrive de se monter en d'autres endroits tout aussi reculés. Lorsque la Bretonnie est en danger, qu'un nouveau roi doit être couronné ou qu'un événement rend nécessaires sa présence et ses conseils, le roi ou les Chevaliers du Graal dépêchent des Chevaliers Errants à sa recherche. L'Enchanteresse daigne parfois honorer les armées bretonniennes en les accompagnant à la bataille. Elle chevauche une licorne, encourageant les chevaliers à accomplir de valeureux faits d’armes, et accordent des faveurs magiques aux plus braves d’entre eux.

Informations tirées de "Warhammer armées Bretonnie" (Games Workshop)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer-encyclo.forumpro.fr
 
Bretonniens célèbres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» archers bretonniens
» Bretonniens vs Elfes Noirs (pire partie de ma vie T.T)
» Typologie des chevaliers bretonniens
» aide contre les bretonniens
» Throng nain vs Bretonniens (2000 points)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
une encyclopédie sur le jdr warhammer :: Appendice historique, géographique et biographique :: A-B-
Sauter vers: