une encyclopédie sur le jdr warhammer

ce forum regroupe toutes informations sur le jdr de warhammer, que ce soit de l'officiel ou pas, du personnel ou pas. Ce site n'a rien d'officiel et ne pourra remplacer en aucuns cas les livres de bases WJRF.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Héraldique bretonienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
freedom
Engra-morte-épée.
avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Aux portes de Praag
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Héraldique bretonienne   Ven 4 Nov à 17:32

Héraldique bretonienne
Les chevaliers bretonniens arborent de magnifiques armures ornées d'armoiries. Le bouclier du chevalier, son heaume, le caparaçon de son destrier, le pennon de sa lance et son tabard sont tous à ses armes. Chaque chevalier possède une combinaison de couleurs, de symboles ou d'emblèmes, et un cimier personnels. Tout ceci indique son statut au sein de la chevalerie et doit impressionner ses adversaires.
Plus les armoiries d'un chevalier sont splendides, plus son statut est élevé, de même que sa réputation et la valeur de ses prouesses au combat. Les armoiries bretonniennes ont évolué au cours des siècles. Elles commencèrent par être les emblèmes tribaux des chefs de guerre des Bretonni pour devenir ensuite plus complexes, lorsque les premiers rois définirent le Code de la Chevalerie.
Les rois mandatèrent des hérauts chargés de régulariser l'usage des armoiries pour que les chevaliers puissent être facilement identifiables et portent les emblèmes correspondant à leur rang. Ainsi, les Chevaliers du Graal et les Paladins devaient-ils être distingués des autres chevaliers par des emblèmes spéciaux. Les Chevaliers du Royaume devaient aussi se distinguer des Chevaliers Errants.

Règles d’héraldique
Les chevaliers organisent leurs couleurs et leurs symboles comme ils le souhaitent mais en suivant les règles des armoiries. Ces règles ont pour but de s'assurer que les chevaliers sont vraiment identifiables au combat. Le rôle le plus important de ces armoiries est de faire une distinction entre les quatre ordres de la chevalerie bretonnienne : les Chevaliers Errants, les Chevaliers du Royaume, les Paladins et les Chevaliers du Graal.

Métaux et émaux
Les principes d'utilisation de ce que l'on nomme métaux et émaux sont probablement les plus importants pour des armoiries. Ces principes sont simples. Un chevalier doit être clairement identifiable au combat, ses armoiries disent qui il est et donnent des indications sur ses exploits, c'est pourquoi leurs couleurs doivent être très contrastées.
Les métaux, comme on les appelle, sont l'or et l'argent, mais sur des armoiries, ils sont représentés respectivement par le jaune et le blanc. Les émaux sont le rouge (gueules), le bleu (azur), le vert (sinople) et le noir (sable). La règle à suivre est de ne jamais peindre un métal sur un autre métal, ni un émail sur un autre émail.

Le champ
Le fond d'un bouclier est appelé champ. La partition peut être unie ou suivre un dessin comprenant un ou plusieurs métaux ou émaux. Les possibilités des dessins utilisables pour des partitions sont immenses. On peut créer des armoiries complexes en combinant différents dessins juxtaposés ou par quart. Juxtaposer consiste simplement à faire deux armoiries différentes sur les moitiés du bouclier. Combiner par quart veut simplement dire faire des armoiries différentes sur chaque quart du bouclier.
Les armoiries complexes sont, en général, réservées aux Paladins et aux Chevaliers du Graal, symbolisant ainsi leur statut de troupes d'élite.

Les armes
Les Armes sont les motifs des boucliers et sont aussi appelés symboles ou emblèmes. Les armes utilisées dans les armoiries sont souvent reproduites sur d'autres vêtements du chevalier.

Livrée des hommes d’armes, des archers et des écuyers
Ce sont tous d'humbles roturiers qui ne sont pas autorisés à porter des armoiries personnelles. Ils portent à la place une livrée aux couleurs du chevalier, baron ou duc qu'ils servent. Ces couleurs seront celles des armoiries de leur duché ou de leur seigneur, sans aucune décoration. Ils portent parfois aussi le symbole ou l'emblème de leur maître. Ce symbole est un simple dessin, similaire au blason d'un chevalier.

Chevaliers errants
Les Chevaliers Errants reçoivent un équipement complet dès qu'ils se lancent dans leur quête de chevalerie.
Ils peuvent passer plusieurs années en tant que Chevalier Errant dans l'armée d'un chevalier de rang supérieur, d'un baron, d'un duc ou du roi lui même avant d'achever leur tâche. Pendant tout ce temps, ils portent les couleurs simples de leur duché d'origine ou des couleurs choisies par le seigneur qu'ils servent. Ils ne portent pas de blasons.

Chevaliers du royaume
La principale distinction entre un Chevalier Errant et un Chevalier du Royaume sont les armes et les cimiers qu'ils arborent sur leurs heaumes.
Lorsqu'un Chevalier Errant achève sa quête de chevalerie, il est autorisé à porter les armes correspondantes. Ainsi, s'il a tué un dragon, il peut arborer un dessin de dragon. Ce motif peut figurer sur son bouclier, son tabard, le caparaçon de son cheval et le pennon de sa lance. Il est superposé ou incorporé aux armoiries de Chevalier Errant. Ce dernier peut maintenant porter un cimier représentant une tête de dragon. Nombreux sont les chevaliers qui adoptent plusieurs emblèmes, en particulier si leur tâche était complexe et nécessitait de réussir plusieurs aventures.

Paladins
De nombreux Paladins gardent toutes leurs armoiries et leurs blasons et y ajoutent l’emblème sacré de la Dame du Lac. D'autres remplacent simplement leurs anciennes armoiries par un dessin totalement nouveau portant uniquement le symbole de la Dame, la Fleur de Lys, qui est une plante magique poussant uniquement aux endroits où apparaît la Dame du Lac. Cet emblème est un porte bonheur pour la quête du chevalier et est aussi le symbole de sa dévotion à la Dame du Lac.
L'emblème de la Fleur de Lys peut prendre plusieurs couleurs ou formes, et être placé n'importe où sur des armoiries. De plus, des cimiers en forme de fleur de lys peuvent orner les heaumes. L'emblème n'est pas réservé aux Paladins, il est souvent utilisé comme symbole de la Dame du Lac sur divers objets, tapisseries et bannières pendues dans les chapelles du Graal, ou sur la couronne du roi de Bretonnie en personne.

Chevaliers du Graal
Les chevaliers du Graal ont accompli leur quête et ont bu dans le Saint Graal. Ils peuvent porter l'image du Graal sur leurs boucliers et l'ajouter à leurs armoiries. Ils peuvent même le porter sur leur heaume. Cet emblème s'ajoute aux autres emblèmes du chevalier, ou les remplace.
Un Chevalier du Graal aura souvent les plus splendides armoiries de tous les chevaliers, portant les couleurs et les blasons de son long passé de chevalier, la Fleur de Lys de sa quête du Graal et l'emblème du Graal lui-même. Le symbole du Graal n'a pas de forme préétablie, mais on peut toujours l'identifier sur un chevalier. Il existe donc différentes versions de cet emblème, impossible à confondre avec tous les autres blasons.

Informations tirées de « Warhammer armées Bretonnie » (Games Workshop)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer-encyclo.forumpro.fr
 
Héraldique bretonienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Histoire] De la symbolique héraldique
» [Peinture] Freehand - Héraldique - Epées pour bannières DA
» [Loi Royale] Gestion Héraldique des Seigneuries
» [Hérauderie] Gestion Héraldique des Seigneuries
» [Codex Levan] Chapitre 5 – Justice héraldique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
une encyclopédie sur le jdr warhammer :: Appendice historique, géographique et biographique :: A-B-
Sauter vers: