une encyclopédie sur le jdr warhammer

ce forum regroupe toutes informations sur le jdr de warhammer, que ce soit de l'officiel ou pas, du personnel ou pas. Ce site n'a rien d'officiel et ne pourra remplacer en aucuns cas les livres de bases WJRF.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Arabie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
freedom
Engra-morte-épée.
avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Aux portes de Praag
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Arabie   Sam 22 Oct à 6:35

Présentation générale de la péninsule arabique
Un territoire aride et peu accueillant
L’Arabie reste aux yeux des habitants du Vieux Monde une terre
étrange, pleine de mystères et de dangers. Cette terre aride est aussi
connue sous le nom de Grand Désert du Sud. Et cette réputation n’est pas
usurpée : ce territoire plus grand que l’Empire bénéficie d’un climat
extrêmement chaud et sec en plaine. Le climat des montagnes d’Arabie n’est
guère mieux : Il est aussi sec que glacial.
Mais l’Arabie ne se résume pas à son climat répulsif et à ses océans
de dunes. C’est un territoire chargé d’histoire qui peut offrir des
merveilles au voyageur avisé. On trouve dans de nombreux territoires des
vestiges gigantesques de civilisations aujourd’hui disparues. Sur la côte
se trouvent des cités millénaires très peuplées qui vivent du commerce
maritime, de la pêche et de la piraterie. Le long des fleuves, la
végétation est luxuriante et l’agriculture prospère. Le Grand Désert luimême
cache de fabuleux trésors : Des oasis de verdure perdus au milieu de
ce continent et abritant des civilisations aussi anciennes que
mystérieuse.
L’Arabie est donc une terre pleine de promesses pour les aventuriers
les plus audacieux.. Nombreux sont les explorateurs Tiléens, Bretonniens
et Impériaux qui ont fait le pari d’explorer ces terres et d’en rapporter
des monceaux de richesses. Biens peu en sont revenus car l’Arabie révèle
des pièges mortels, à commencer par la chaleur et le manque d’eau. Mais il
n’y a pas que ça : Les peuplades d’Arabie gardent jalousement leurs
trésors et les étrangers venus du Nord sont rarement les bienvenus. Même
dans les cités portuaires les plus commerçantes, les marchands et
navigateurs du Vieux Monde sont cantonnés dans des quartiers qui leurs
sont réservés : Les Funduks. S’aventurer sans autorisation au delà de ces
enclaves peut s’avérer mortel.
Une seule civilisation mais une mosaïque de royaumes
Pour beaucoup, d’étrangers, l’Arabie est vue comme un immense royaume
mais c’est loin d’être le cas. Le Royaume d’Arabie existe bel et bien mais
ce n’est plus aujourd’hui qu’un royaume parmi tant d’autres. Bien sûr, il
garde sa prééminence, en matière religieuse notamment, mais il est
concurrencé par ses voisins : Des Califats ou Emirats qui ont acquis leur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer-encyclo.forumpro.fr
freedom
Engra-morte-épée.
avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Aux portes de Praag
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Arabie   Sam 22 Oct à 6:35

indépendance au fil des siècles, profitant de l’affaiblissement du grand
Sultanat d’Arabie.
Ces mosaïques de royaumes partagent tout de même une même culture,
une même religion et une même méfiance envers les voyageurs venus du Vieux
Monde. Tous les Arabes ont au moins une chose en commun : Ils éprouvent
une haine ancestrale envers les Estaliens. Tous ont encore dans leur
mémoire le terrible échec de l’invasion de l’Estalie. Le plus infamant
étant que, aujourd’hui encore, il subsiste dans certains royaumes
Estaliens des descendants de guerriers arabes, réduits en esclavage.
Les villes d’Arabie
Les différents Emirats et Califats d’Arabie se caractérisent par un
réseau urbain déséquilibré, bien différent de celui du Vieux Monde.
L’aridité de la terre rend la vie très difficile pour les communautés peu
nombreuses. C’est pourquoi les petites villes et villages sont peu
nombreux. A l’inverse, les grandes capitales territoriales sont très
peuplées. Elles regroupent à l’ombre de leurs murs des populations très
importantes et l’essentiel des denrées disponibles. Elles sont l’endroit
privilégié pour tous les types de commerce.
Chaque grande ville du territoire arabe est dirigée par deux
autorités, parfois rivales : L’Emir (ou le Calife) détient le pouvoir
temporel tandis que l’Imam détient le pouvoir religieux et législatif. En
effet, en Arabie, le phénomène religieux est indissociable de la loi.
Cette dernière est ainsi appelée : la Loi Divine d’Ormazd (Ormazd, aussi
appelé « L’Unique » est le Dieu vénéré par 80 % de la population arabe).
Bien que très nombreux, les royaumes d’Arabie peuvent être distingués
en 4 catégories bien distinctes, suivant l’origine géographique et
l’histoire du territoire :
-
le Sultanat et ses alliés : Il s’agit du grand royaume d’Arabie et des
territoires qui sont restés fidèles au grand Sultan résidant à Zandri,
la capitale du Sultanat.
-
Les Royaumes de Taïfas : On désigne ainsi tous les territoires qui
furent un jour sous la domination du Sultan mais qui ont profité de
l’affaiblissement du pouvoir pour prendre (ou reprendre) leur
indépendance politique. D’un point de vue religieux, tous ces royaumes
restent sous la tutelle de l’autorité religieuse et législative
suprême : Le Grand Imam de Zandri
-
Les Royaumes du Golfe de Mèdès : Situés au sud de la péninsule, ces
royaumes ont toujours été indépendants vis à vis du Sultanat d’Arabie.
ce sont des territoires moins riches que leurs voisins du Nord.
-
Les Royaumes du Golfe de Durbaïta : Ces royaumes ont été fondés il y a
un peu plus de 300 ans par des explorateurs arabes. Ils sont situés à
l’extrême Sud - Est de l’Arabie, à la frontière des Terres du Sud. Ce
sont des régions peu développées car le climat y est encore plus rude
que partout ailleurs en Arabie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer-encyclo.forumpro.fr
freedom
Engra-morte-épée.
avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Aux portes de Praag
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Arabie   Sam 22 Oct à 6:37

Chronologie des Terres d’Arabie
-
2500 :Premiers vestiges d’une installation humaine dans la péninsule
arabe, sur les rives du « Grand Fleuve »
-
1300 : Début de l’empire de Fahal Sum. Cette civilisation s’installe le
long du Grand Fleuve et repousse les Trolls du désert au delà des
montagnes. Apparition de l’écriture
-
900 : Apogée de l’empire de Fahal Sum. La capitale, Nefernéda, aurait
alors dépassé les 250 000 habitants. C’est l’âge d’or des Pyramides
dans la vallée des rois.
-
850 : Début de la civilisation du « Fleuve Rouge », aussi appelée
Empire de Durbaïta, au Sud est de la péninsule
-
450 : Début de « la guerre des Empires » entre l’empire de Fahal Sum,
déjà en déclin, et celui de Durbaïta
-
400 : La Guerre des empires s’achève par la chute de l’empire de Fahal
Sum. C’est l’apogée de Durbaïta qui se caractérise par la
construction de pyramides à degrés.
-
150 : Victime d’une mystérieuse épidémie, l’empire de Durbaïta voit sa
population décroître d’une manière vertigineuse. En quelques
décennies, cette civilisation tombe dans l’oubli.
vers 0 : Un jeune berger d’une tribu nomade, Ali, commence à prêcher dans
toutes les tribus au nom de son Dieu, Ormazd l’Unique, qui lui aurait
fait la révélation du futur empire d’Arabie.
25 : Ali parvient à fédérer autour de lui de nombreuses tribus nomades qui
se sédentarisent et créent la ville de Zandri, à l’embouchure du
Grand Fleuve.
35 : Ali, surnommé le Prophète, prend la tête d’une grande armée et
entreprend de longer toute la côte arabe pour créer un grand empire
pour son Dieu.
125 : Le petit fils de Ali, le Prophète Mulhaed al Quyat impose le
culte d’Ormazd dans toute l’Arabie. Le Royaume d’Arabie parcourt les
côtes de la péninsule de l’embouchure du Grand Fleuve jusqu’à
l’entrée du golfe de Mèdès.
165 : La religion d’Ormazd est imposée à toute l’Arabie. Seule les
tribus nomades du Grand Désert échappent au contrôle du Sultan
625 : Installation d’elfes des mers dans les îles au large de Kufra.
La rivalité commerciale avec les jeunes cités arabes du littoral
tourne vite à la guerre. Après de nombreuses défaites de part et
d’autre, les arabes cèdent les îles de Kufra aux Elfes en échange
d’un partenariat commercial.
738 : Pour une raison inconnue, les elfes des mers quittent leurs îles
pour ne jamais y revenir. (en 2512, on peut rencontrer encore dans
ces régions des descendants de ses navigateurs elfes)
1050 : Le grand Sultanat d’Arabie est au sommet de sa richesse, mais
l’augmentation de la population fait craindre une pénurie de matières
premières dans de nombreuses régions d’Arabie
1110 : Des navigateurs arabes s’installent sur l’île de Sartosa,
occupée alors par quelques communautés de pêcheurs et de paysans.
1185 : Le Sultan El Madzir commence à préparer une opération militaire
d’envergure, visant à envahir l’Estalie et à y établir des comptoirs
1212 : Le sultan Daryus El Qabir ordonne le début de la conquête de
l’Estalie par les forces armées arabes
1225 : Après de longs mois de sièges, la cité estalienne de Bilbali
tombe aux mains de l’armée arabe
1342 : Après avoir occupé pendant près d’un siècle la quasi totalité de
l’Estalie (à part le royaume de Magritta) les forces arabes débutent
le siège de la ville bretonienne de Brionne
1347 : Défaite de l’armée arabe en Bretonnie face aux forces commandées
par Roland de Chinon
1450 : Une armée conduite par le Sultan Jaffar envahit le royaume
d’Astarios et prend Magritta. Seuls la citadelle et le port restent
aux mains des Estaliens
1452 : La reprise de Bilbali par les armées estaliennes sonne le début
de la Reconquista
1457 : Magritta est reprise par l’armée d’Astarios
1552 : Après deux années de guerre, les pirates arabes sont expulsés de
l’île de Sartosa par la cité de Luccini
1666 : Le Sultan Muhamat V organise une campagne victorieuse dans les
Badlands contre les clans gobelinoïdes
1712 : Raid et installation de troupes arabes de l’Emirat de Teshert
dans les principautés frontalières. Première apparition du culte de
Khaine en Arabie
1724 : La bataille de Manorca met fin à l’aventure arabe dans les
principautés frontalières
1780 : Apparition d’un mouvement religieux : Le culte de Sangrif le
Purificateur. Ce culte s’installe dans de
nombreuses cités pirates des rivages de l’Arabie.
1857 : Les armées arabes d’Estalie se replient dans le territoire
d’Alhabra, dans le royaume de Cantonia
2032 : Les dernières forces armées arabes quittent la Tilée. Le grand
Sultanat d’Arabie est ruiné par des siècles de guerre. Les provinces
de Al-Haïkk de Ghafsa et de Kufra décident de faire sécession. Le
Sultan, Khali III, ruiné, ne peut que prendre acte. Cette Sécession a
été appelée le « mouvement de Taïfas »
2090 : Le culte de Sangrif devenant trop populaire, les autorités de
Zandri décident d’interdire ce culte. C’est le début d’un longue
guerre de religion qui durera 30 ans.
2102 : La guerre de religion s ‘intensifie après l’assassinat du Grand
Imam de Zandri par un groupe d’adeptes de Sangrif.
2119 : A la bataille de Sankara (Califat de Kufra), les forces armées
fidèles à Sangrif sont battues. Les adeptes du Purificateur entrent
dans la clandestinité.
2298 : Des raids gobelinoïdes détruisent de nombreux villages dans le
Califat d’Ashur
2317 : Sous le règne du Sultan Almar El Saïd « l’Incompétent » une demi
douzaine de provinces déclarent leur indépendance vis à vis du grand
Sultanat. C’est le second mouvement de Taïfas
2347 : L’Imam Ibn Jubar et le sultan Al Mansur parviennent à réaffirmer
la prééminence du Sultanat d’Arabie sur tous les royaumes de la
péninsule. Ces derniers, bien que restant indépendants, acceptent
d’être inféodés au Sultan et au Grand Imam en matière religieuse et
militaire.
2439 : Une communauté de Mudjahids installe une colonie près du lac
Assoun, dans les Badlands. Cette communauté est massacrée quelques
mois plus tard par une horde d’orques et de hobgobelins.
2510 : Malgré quelques brèves guerres civiles entre royaumes, l’Arabie
connaît une certaine stabilité depuis plus d’un siècle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer-encyclo.forumpro.fr
freedom
Engra-morte-épée.
avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Aux portes de Praag
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Arabie   Sam 22 Oct à 6:38

La religion en Arabie
La religion en Arabie est une affaire sérieuse, très sérieuse.
Officiellement, il n’existe qu’un seul Dieu : Ormazd, aussi appelé
l’Unique (Al-Alnon). C’est sous la tutelle d’Ormazd que le premier
prophète, Ali a unifié les tribus arabes et a créé le Grand Royaume
d’Arabie. Au passage, les cultes antérieurs (souvent liés au monde des
esprits) ont disparu (ils ne subsistent que dans certaines communautés du
désert, comme les tribus du désert).
Ormazd est un Dieu qui n’accepte aucun rival. Le polythéisme est
sévèrement réprimé (en général par écartèlement ou mutilation). Si la loi
est aussi sévère, c’est parce qu’Ormazd a un rival dans le panthéon
divin : Il s’agit de Sangrif le Purificateur. Cette rivalité a débouché
sur une guerre de religion
qui a profondément marqué l’Arabie. Officiellement, les adeptes d’Ormazd,
menés par le Grand Imam de Zandri, ont remporté cette guerre mais les
serviteurs de Sangrif restent assez nombreux en Arabie (environ 10 % de la
population).
En 2512, les adeptes de Sangrif ont un statut variable suivant les
régions. Certains califats ferment les yeux sur les cérémonies qui se
déroulent sur leur territoires tandis que d’autres répriment sévèrement
les adeptes du culte interdit.
Nous ne détailleront dans ce chapitre que les cultes de Sangrif et
Ormazd. Le culte des esprits sera abordé dans le chapitre consacré aux
nomades.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer-encyclo.forumpro.fr
freedom
Engra-morte-épée.
avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Aux portes de Praag
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Arabie   Sam 22 Oct à 6:38

Ormazd, l’Unique
Description
Ormazd est le seul Dieu tutélaire de l’Arabie. Aussi connu sous le
nom d’Al-Anon (l’Unique) Ormazd est également le Dieu du Soleil. Les
premiers Imams ont rapporté que ce Dieu était déjà vénéré par la brillante
et ancienne civilisation de Fahal Sum mais ce fait n’a jamais pu être
officiellement prouvé. L’an 0 du calendrier arabe commence le jour où
Ormazd fit la Révélation à Ali, un jeune berger arabe : Il lui commanda de
convertir son peuple et de bâtir en l’honneur de son Dieu le plus grand
empire que la terre ait jamais porté. Ainsi naquit le Sultanat (ou
royaume) d’Arabie. Vers 2100, une guerre de religion éclata entre le
sultanat et les adeptes d’une nouvelle religion , celle de Sangrif. Cette
guerre fut remportée par le Sultan mais en 2510 encore, les adeptes
d’Ormazd s’opposent encore violemment à ceux de Sangrif
Alignement
Neutre, selon les critères arabes, mais Loyal selon les critères du
Vieux Monde.
Symboles
Les symboles d’Ormazd sont le soleil et un cimeterre flamboyant. Les
clercs de ce culte (les Imams) portent une simple robe blanche sans
ornements
Zone d’Influence
Ormazd est vénéré dans toute l’Arabie où 80% de la population lui
vouent un culte fervent. Certaines villes du Vieux Monde (comme
Marienbourg ou les cités tiléennes) ont des quartiers arabes dans lesquels
peuvent se trouver des temples dédiés à Ormazd. En Arabie, il existe deux
villes sacrées pour le culte d’Ormazd : Zandri, la capitale du Sultanat et
Mendai, située également dans le Sultanat d’Arabie
Jours sacrés
Les principaux jours sacrés sont ceux des solstices d’hiver et d’été,
et les équinoxes de printemps et d’automne.
Amis et ennemis
Ormazd ignore poliment les autres Dieux.. Les religions des étrangers
sont respectées mais les populations arabes ne sont pas autorisées à vouer
un culte à tout autre dieu que l’Unique. Le culte de Sangrif le
Purificateur est particulièrement pourchassé, ainsi que le culte de Khaine
duquel Sangrif est très proche.
Commandements
Tous les clercs et les adeptes d’Ormazd doivent se conformer aux
commandements suivants :
- Ne jamais boire d’alcool car cela avilit l’esprit et pousse aux vices
- Lorsque le pain est rompu, toujours traiter son hôte avec la plus
grande hospitalité
- Ne jamais représenter Ormazd sous forme humaine, sa divinité ne peut
avoir de description
- Toujours respecter les enseignements des Imams
- Toujours s’opposer aux nécromants, aux adeptes de Khaine et de Sangrif
- Prier au moins trois fois par jours Ormazd, tourné vers Zandri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer-encyclo.forumpro.fr
freedom
Engra-morte-épée.
avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Aux portes de Praag
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Arabie   Sam 22 Oct à 6:40

Sangrif, le Purificateur
Description
Sangrif est le Dieu du feu, de la passion amoureuse et du suicide !
bref, il est le Dieu des passions qui consument les hommes : la vengeance,
l’amour, la haine, la colère. Apparu vers l’an 1780 en Arabie, ce culte
garde des origines mystérieuses, bien que ses prêtres prétendent que
Sangrif était le Dieu des habitants de l’empire de Fahal Sum (les adeptes
d’Ormazd ont la même revendication). Ce culte est devenu assez populaire
pour concurrencer celui d’Ormazd, ce qui a entraîné une guerre religieuse
dont l’issue a été une épuration des adeptes de Sangrif. Malgré tout, en
2512, environ 10% de la population voue un culte à Sangrif, de manière
plus ou moins dissimulée selon la tolérance des autorités locales.
Alignement
Selon la manière dont il est pratiqué, Sangrif est à considérer
tantôt comme un dieu neutre, tantôt comme un dieu mauvais.
Symboles
Sangrif est souvent dépeint sous une forme vaguement humaine prise
dans les flammes, le visage déformé par la douleur.. Il est également
parfois peint sous les traits d’un humain ailé, puissamment musclé et
tenant dans sa main un fouet.
Zone d’influence
Le culte de Sangrif est surtout présent dans les grandes cités
portuaires de l’Ouest de la péninsule arabique. Ce culte est
particulièrement populaire chez les pirates de la cité d’Al Haïkk et les
marins de Abu Hamed.
Jours sacrés
Il n’y a qu’un seul jour sacré dans le culte de Sangrif : il s’agit
du premier jour de l’année, en souvenir du début de la guerre contre les
royaumes du Vieux Monde (la légende raconte que ce serait Sangrif qui
aurait incité le Sultan El Qabir à déclencher cette guerre).
Amis et ennemis
Le culte de Sangrif n’a pas d’ennemis autres qu’Ormazd. Les dieux du
vieux monde sont méprisés, à part celui de Khaine. Les deux cultes ont de
nombreux points communs.
Commandements
-
Ne jamais tolérer que l’on fasse du mal à un adepte ou à sa famille
- Ne jamais laisser la dépouille d’un adepte sans crémation
- Ne jamais se laisser déshonorer sans réagir. Le déshonneur rejaillirait
sur la divinité
- Pratiquer la loi de « la juste réponse » : OEil pour oeil, dent pour dent
- Ne jamais venir en aide à un clerc d’Ormazd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer-encyclo.forumpro.fr
freedom
Engra-morte-épée.
avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Aux portes de Praag
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Arabie   Sam 22 Oct à 6:42

source: Stéphane GUYON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer-encyclo.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arabie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arabie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Codex Arabie
» L'arabie et la bretonnie
» Groupe H : Espagne, Ukraine, Tunisie, Arabie Saoudite
» Appel aux souscriptions, Pour le Livre d'Armée Arabie
» [14/10/2013] Mini pack tenues d'Arabie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
une encyclopédie sur le jdr warhammer :: Appendice historique, géographique et biographique :: A-B-
Sauter vers: