une encyclopédie sur le jdr warhammer

ce forum regroupe toutes informations sur le jdr de warhammer, que ce soit de l'officiel ou pas, du personnel ou pas. Ce site n'a rien d'officiel et ne pourra remplacer en aucuns cas les livres de bases WJRF.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Codex daemonica traduit en français par freedom lui même :)

Aller en bas 
AuteurMessage
freedom
Engra-morte-épée.
avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Aux portes de Praag
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Codex daemonica traduit en français par freedom lui même :)   Ven 21 Oct à 7:38

CODEX DAEMONICA…
et admirez, parmi les mortels il y en aura un qui trouvera le courage d’ouvrir le redoutable volume qu’est le codex daemonica et tous, de la Terre aux cieux tremblent…le livre du désespoir.

Pour parler d’un des plus redouté tome qui œuvre pour le chaos, tous craignent les pouvoirs apocalyptiques contenus et qui sais ce qu’il va advenir quand un mortel ouvrira et utilisera les énergies du codex daemonica.

Le codex daemonica est sûrement le plus grand des volumes occultes. Il est rédigé dans l’ancien langage qu’est les arcanes des dieux chaotiques-véritable voie des ténèbres-et contient des indications pour pactiser avec les entités démoniaques et sympathiser avec les dieux du chaos ainsi que comment maîtriser les pouvoir offert par ce volume. Sa création remonterai à l’ année de grâce 1234 du calendrier de l’Empire. Mais bien qu’il soit écrit en arcane chaotique, le pouvoir habitant le volume est capable de traduire les runes chaotiques inscrites à l’intérieur, ainsi quiconque peut le lire sans réelles difficultés, ce qui en fait un livre extrêmement dangereux et corruptible. Seule les personnes maîtrisant les vent magiques occultes seront capables de lire et d’utiliser ce tome. Uniquement les analphabètes peuvent visionner le contenu du livre sans être touché par les pouvoirs corrupteurs de ce dernier.
Les runes chaotiques changerons en fonction du langage préféré de son lecteur. Elles vont rester changées durant la lecture puis durant les 1D4+1 heures suivantes. Après cette période, les runes chaotiques vont reprendre place.

Recouvert de cuir noir, les contours sont fais d’un alliage de Mithril et de Gromil, ce livre semble donc difficile à détruire. Cependant, la vérité s’en approche, par quelques énergies que ce soit, le livre ne peut être détruit. Quand une simple page est déchirée, les morceaux se ré assemblent d’eux même et se remettent dans le livre ! Découpez une page en quatre, répartissez chaque morceau aux extrémités du monde et vous verrez bientôt les morceaux se ré assemblées d’eux même. Le codex daemonica est immunisé à toutes magies, celle des archimages et la magie divine y compris, même les runes naines n’ont aucuns effet sur le codex daemonica.
Si le codex daemonica est attaqué, il prendra automatiquement contrôle de la personne la plus proche pour le défendre en lui offrant un accès total aux énergies arcaniques démoniaques, dans le but de se protéger, le livre usera de ce contrôle tant qu’il sera attaqué.

Cepandant, avant de lire le livre, la personne devra prouver son allégeance chaotique et promettre de le défendre jusqu'à la mort. Le livre pourra exercer un contrôle aussi bien moral que physique. Le codex daemonica absorbe une partie de l’âme de son « lecteur », de sa volonté ainsi que de sa santé pour ainsi être sure de sa loyauté. En retour, le volume lui offrira ce qu’il n’ose rêver dans ses songes les plus sauvages. Mais pour qu’ils soient opérationnels, son lecteur devra toujours l’avoir sur lui. Si ce n’est pas le cas, son lecteur sentira ses pouvoirs s’atténuer, drainés par le livre, faisant chuter son ancienne immunité, pour ensuite mourir quand le livre aura trouvé un nouveau lecteur.

Les changements dans le corps et l’esprits.
Aucun mortel ne peut avoir accès aux arcanes démoniaques sans passer par ce volume ainsi que sans procéder à quelques changements. A cela s’ajoute le fait que le livre possédera une partie de l’âme, de la volonté et de la santé de son lecteur.
Les changements suivants sont les plus généraux :
Réduction de la vie :
Enclin à attraper régulièrement des rhumes, et à tousser régulièrement, le lecteur va se refroidir beaucoup, une partie de ses immunités naturelles auront disparus. Son Endurance sera diminuée de 2 points, ainsi qu’il recevra un modificateur de –40% à chaque jets de contre maladies.

Changements sur-naturels :
Au début, ses yeux seront écorchés par la lumière du jour. Il va découvrir que sa nyctalopie va énormément s’améliorer. Plus tardivement, ses yeux vont devenir d’un vert phosphorescent, et une paire de lunettes teintées seront indispensables pour se faire passer pour un être normal. Sa vision nocturne va devenir comparable à celle d’un mort-vivant.

Augmentation du niveau de pouvoir :
Si le lecteur n’a aucunes aptitudes magiques quand il lit le livre, il gagnera un niveau de pouvoir de 10D10 P.M.ainsi que les compétences nécessaire d’incantations-si au contraire il est déjà sorcier, il bénéficiera de 8D8 P.M. supplémentaires. De plus, le lecteur gagnera un modificateur de +40% pour ses test de contre-magie et de lancement de sorts.

Changements physiques :
Le lecteur deviendra un peu plus grand, sa taille augmentera de 1D3 pouces, jamais plus. Sa voix va quelques fois être enrouée, fera ressortir les côtés sombre de sa personnalité, cela arrivera généralement quand il usera de la magie.

Bonus généraux :
Quand le lecteur aura le codex daemonica sur lui, il verra ses caractéristiques augmentés, uniquement s’il le porte sur lui. Ceci est une autre partie du codex daemonica qui créer un lien entre le lecteur et le livre.
Les pouvoirs du tome s’efforcent de rendre son possesseur dépendant, cela dure aussi longtemps que possible.

La caractéristique de blessure est augmentée :
Elle augmente de une fois et demi du score actuel auquel on ajoute 2D10.

La caractéristique de force est augmentée :
Elle augmente de 1D6+2. De plus le nombre de points d’encombrement qu’il sera capable de porter est alors de 600*force, au lieu des attributs de modification habituel de la race.

Les pouvoirs :
Le livre offre au lecteur la possibilité d’avoir accès aux pouvoirs magiques non accessibles par des mortels. Ces pouvoirs sont uniques et ne peuvent être appris nulle-part. Quand le lecteur devra pactiser avec des démons, il ne sera ni sujet à la peur ni à la terreur, car toutes les indications sont données dans le livre. Peu à peu il acquerra les aptitudes des sorciers gris et il y ressemblera. Toutes personnes ne parlant ni le magikhane couplé à la télépathie ne pourra savoir qu’il détient le codex daemonica.

Les sorts décris dans le livre sont énoncés ici, aucuns composant n’est nécessaire.
Projectile drainant l’énergie (20PM, absorbe 2D8PM+1D4B)
Apprivoisement de démons (20PM annule les tests de FM pour contrôler un démon)
Ouverture de portail vers panthéon chaotique(50PM permet de rencontrer une divinité durant une journée)
Destruction de démons (35PM)
Réveiller les morts(30PM réanime tous les cadavres dans les 600mètres à la ronde)
Vents des dieux(35PM bonus de +2 à toutes les aptitudes, cause la terreur chez les créatures dont la taille est inférieure à 3mètres)
Poing de l’au-delà(18PM cause 1D6 de coups force 7 ainsi que 20% de tuer sur le coup)
Domination des volontés(25PM permet de contrôler un individus)
Modelage de la terre(28PM)

Tous les sort coûtent 50PX et durent jusqu’au deuxième levé de soleil après leur invocation.
De plus le livre maîtrise également ces sorts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer-encyclo.forumpro.fr
freedom
Engra-morte-épée.
avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Aux portes de Praag
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Codex daemonica traduit en français par freedom lui même :)   Ven 21 Oct à 7:39

Le codex daemonica arriva sur terre il y a de cela six siècles, au cœur des terres du chaos.
Ce livre est comme Engra-morte-épée ou encore Archaon, seigneur de la fin des temps, il est le fruit d’une alliance des quatres grands princes du chaos, Nurgle, Slaanesh, Khorne et Tzeensch ; une volonté de dominer le monde civilisé à travers la force mais aussi par la magie. Dans ce volume, la puissance magique a été offerte par le duc du changement, sa résistance aux coups fut offerte par le grand Khorne, le temps et à la pourriture furent épargnés par la putride puissance de Nurgle. Slaanesh lui lui offrit le don de plaire et d’éveiller la convoitise ainsi qu’un fort attrait des peuples du chaos pour ce volume.
Il fut rédiger par les quatre grands scribes des grands princes du chaos, chacun ayant laisser sa peau pour q’un autre puisse écrire dessus. La rédaction du codex daemonica pris deux siècles, cinquante scribes se sont sacrifiés pour la rédaction de ce dernier. A la fin de sa rédaction, le codex fut offert à Azratarg, le démonistes le plus puissant des terres du chaos, il le conserva avec lui durant deux siècles, nul n’osait s’opposer aux pouvoirs du codex daemonica couplés à ceux de Azratarg, les historiens prétendent que son pouvoir rivalisait presque avec celui de Nagash. Il conféra une force de volonté au codex et ce dernier abandonna son maître, son histoire se trouble et s’assombrit durant quelques siècles. On ne connais ni le dernier possesseur du codex ni ceux qui l’on précédé. Son histoire, au même titre que son contenu reste un mystère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer-encyclo.forumpro.fr
freedom
Engra-morte-épée.
avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Aux portes de Praag
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Codex daemonica traduit en français par freedom lui même :)   Ven 21 Oct à 7:40

extraits du codex

Les prédictions annoncent la fin du temps lui-même. Au nord s’agite une puissance à nulle autre pareille. La main du Chaos a projeté une ombre immense et impénétrable sur le monde, qui ne pourra être ni repoussée, ni dissipée.

Il est écrit que les étoiles tomberont bientôt du ciel, et que les lunes deviendront aussi rouge que le sang. Du cœur de la tempête viendront les armées des dieux ténébreux. Les faibles princes et seigneurs du monde mortel rassembleront leurs pitoyables armées en vain. Les seigneurs du Chaos fondront sur eux et les écraseront totalement.

La pitoyable vanité des mortels les pousse à croire que leurs faibles cris et leurs armes fragiles peuvent empêcher la venue de la Nuit. Mais il est déjà trop tard : tout espoir est perdu depuis des éons. Le temps des Ténèbres approche rapidement, et il n’est rien que vous ne puissiez faire, hormis vous agenouiller devant les dieux du Chaos tant qu ‘il en est encore temps. Faites vites, car le délai avant leur arrivée se compte désormais en battements de cœur.

Et avec le triomphe final du Chaos, toute vie se fondra en une masse grouillante et hurlante d’âmes perdues, endurant pour l’éternité les mutations infligées par les dieux du Chaos.

Désespérez mortels, les Royaumes du Chaos sont là.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Je marchais à travers une plaine d’ossements sous un ciel de feu. Les crânes des morts recouvraient tout. Au milieu poussaient des fleurs noires, et dans chacune d’elles une âme était emprisonnée. Des mouches écarlates se nourrissaient du nectar cramoisi de cette plaine et l’air avait le goût salé du sang. Les fleurs de ténèbres penchaient la tête à mon passage et soupiraient dans l’air lourd de senteurs amères. Le cri lointain d’un démon parvint à mes oreilles et un rire torturé lui fit écho avant d’être aspiré par le silence.

Puis j’arrivais à l’arbre des ombres damnées.

Des âmes vivantes étaient pendues à des branches. Et elles avaient contribué à sa croissance au cours des âges. Torturées par la douleur de leur trahison, les ombres avaient scellé leur pacte et obtenaient à présent leur récompense. Désormais toutes ces âmes gémissaient de regret et d’angoisse, suppliant depuis chaque branche, chaque brindille, toutes sauf une dont je rencontrais l’œil mauvais. L’éclat de cet œil me fit m’arrêter. L’arbre des âmes damnées parla alors d’une voix grinçante, hurlant comme si des milliers de haches le débitaient.

« Par la parole rompue et la promesse cruelle, un mortel marche dans le jardin sanglant. Une fois que mes racines ont goûté à sa chair, il m’appartient et je suis lui. Un mortel… un mortel. Je serai enfin libre, fait de chair et d’os. Je tuerai pour vous mon maître. Du sang dans des quantités inconcevables, j’en répandrai sur tous les champs de bataille du monde, pour ça. Une fois libéré de cette enveloppe d’écorce, je pourrai à nouveau marcher au rythme des battements de mon cœur. »

L’arbre vibra et secoua ses branches de ténèbres et je fuis car mon destin n’était pas lié à ces âmes immondes piégées par l’arbre…

Désespérez. L’âge des mortels touche à sa fin. Le temps se dérobe et les étoiles disparaissent du ciel. Les innommables créatures de la nuit rampent hors de leurs ténèbres pour posséder le monde. Les fous se réfugient dans la foi ou la folie car aucun autre sanctuaire n’est hors d’atteinte. Le règne du Chaos commence.


Là, à l’horizon lointain, se trouvait la forteresse des Déchus. Elle était imprenable, titanesque et inébranlable. Ses tours, plus hautes que n’importe quel palais mortel, crevaient les cieux. Ses portes était des gueules ouvertes pouvant avaler ou vomir des armées entières. Du poison suintait des murailles, polluant tout ce qui les touchait. Des esclaves avaient travaillé jusqu’à la mort pour tailler à la main la forteresse dans la roche volcanique. Des milliers de générations avaient souffert pour l’ériger.

Devant les portes de la forteresse s’étendait une forêt macabre. Elle était jonchée de cadavres aussi loin que portait mon regard. Ici, la mort se nourrissait des morts. C’était les jardins du Chaos.

Des arbres pétrifiés abritaient de viles créatures ailées qui nichaient dans leurs branchages, dévorant les cadavres, déchirant l’air de leurs hurlements et faisant leurs nids avec les os des morts. Les tombes étaient devenues un riche terreau, absorbé par les arbres de cette sombre forêt. Transpercés par les racines, les morts avaient bougé une dernière fois et chaque branche arborait un crâne moisi et répugnant, comme un fruit macabre. Leurs mâchoires décharnées cliquetaient sans la moindre brise. Seules les horribles et incessantes lamentations des ombres prisonnières troublaient l’endroit.

Je poursuivis ma route, vers le cœur des Royaumes du Chaos.

Seuls les plus fous prétendent comprendre le Chaos, car il est par définition inhumain et incompréhensible. Les sages et les mystiques mortels qui osent débattre de sa nature ne parviennent qu’à attirer l’attention des ses créatures. Beaucoup de sages ont été emportés vivants et hurlant dans les charniers des Royaumes du Chaos, pour s’y tordre de douleur au cours d’un éternel débat avec les démons du tourment.

Certains ont déclaré que le Chaos, dans son infinie diversité, avait engendré un nombre infini de dieux. D’autres clament que tous ces dieux, apparemment différents, ne sont que des aspects et des manifestations d’un unique être suprême : le Dieu Sans Nom, l’Abomination, l’Indicible Bête, le Chaos Universel.

Mais la véritable nature du Chaos est au-delà de toute compréhension. Aucun mortel ne peut espérer la saisir, et il est sage de ne pas trop se pencher sur les dieux du Chaos ou de tenter de sonder leurs guerres, rivalités et chamailleries.
Voyez, le prince démon arrive, revêtu de sa parure de guerre. A son passage, les arbres hurlent leur rage aux cieux indifférents et les rochers se tordent de haine. Il pourchasse les ennemis de son maître, car il se repaît de la chair des hommes et s’enivre en engloutissant leurs âmes.

Son maître l’a équipé pour la bataille. A sa main gauche gémit un démon, emprisonné dans l’acier de sa lame. Sa mélopée de sang et de haine résonne au loin, emplissant les cieux d’un écho terrible qui éveille les morts et terrasse les vivants. A sa droite se tient une meute de démons, veneurs cramponnés aux laisses de leurs chiens infernaux dont les gueules écumantes attendent avec impatience de goûter au sang et aux âmes innocentes.

Derrière le prince démon attendent les légions de son maître, alignées en rangs sérés dans leurs armures d’or ciselé, plus brillantes que le soleil et pourtant plus noire que la nuit. Tous brandissent des épées hurlantes dont les voix lugubres se mêlent à la cacophonie. Chacun se joint au chœur du Chaos, promettant un sort pire que la mort à quiconque l’entendrait. Au-dessus d’eux s’élèvent les icônes ensanglantées de leur maître, tandis qu’à leurs pieds la terre elle-même se contorsionne comme si elle cherchait à fuir leur présence.

Voyez, le prince démon arrive, et le temps du malheur est sur nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer-encyclo.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Codex daemonica traduit en français par freedom lui même :)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Codex daemonica traduit en français par freedom lui même :)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
une encyclopédie sur le jdr warhammer :: Appendice des choses magiques et divine :: C-D-
Sauter vers: