une encyclopédie sur le jdr warhammer

ce forum regroupe toutes informations sur le jdr de warhammer, que ce soit de l'officiel ou pas, du personnel ou pas. Ce site n'a rien d'officiel et ne pourra remplacer en aucuns cas les livres de bases WJRF.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ogre, description par G-W

Aller en bas 
AuteurMessage
freedom
Engra-morte-épée.
avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Aux portes de Praag
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Ogre, description par G-W   Ven 21 Oct à 7:20

Un seul ogre est un adversaire redoutable pour une demi-douzaine d’humains. La largeur d’un ogre adulte est d’environ un mètre cinquante au niveau de la taille, et il mesure souvent plus de trois mètres. Son corps massif est surmonté d’une tête aux traits bestiaux tellement enfoncée dans les épaules qu’elle ne semble pas avoir de cou. Ses bras puissants, aussi épais que le torse d’un homme, sont capables de défoncer la porte d’une maison. Ses jambes sont trapues et suffisamment résistantes pour supporter le poids de son ossature et de sa graisse. Enfin, ses cheveux sont raides et gras, et même s’il n’est pas rare qu’un ogre soit chauve comme un œuf, il portera presque toujours la moustache ou la barbe, celle-ci servant à récupérer d’éventuels morceaux tombés lorsqu’il enfourne voracement la nourriture dans sa bouche à l’aide de ses grosses mains.

Ce serait une grave erreur de croire qu’un ogre n’est constitué que de graisse, car même s’il est effectivement bien protégé contre les rigueurs du climat, sa musculature n’en reste pas moins extrêmement puissante. Sa peau est aussi dure qu’une armure de cuir bouilli et deux fois plus épaisse, et la résistance d’un ogre est telle qu’il sera toujours capable d’asséner de terrifiants coups de massue même empalé le long d’une lance. Toutefois, son trait le plus marquant reste son ventre.

Le ventre d’un ogre revêt une importance sociale, physique et spirituelle immense pour son propriétaire. Un ogre très ventru est vu par ses semblables comme quelqu’un de riche et fort, témoignage de la quantité de viande qu’il a dû ingurgiter pour se doter d’une panse aussi proéminente. Les Bouchers sont persuadés qu’ils peuvent communier avec leur dieu simplement en se goinfrant de nourriture, car leur religion est entièrement fondée sur ce concept. Cette croyance vient peut-être du fait que les organes vitaux et digestifs d’un ogre sont situés beaucoup plus bas dans son abdomen que ceux d’un humain. Ils sont protégés par un tissu très serré de muscles capables de se contracter avec une force phénoménale, ce qui permet aux ogres de digérer à peu près tout ce qu’ils ont l’idée d’avaler. Ils prennent d’ailleurs bien soin de protéger cette partie vitale de leur anatomie à l’aide d’une plaque ventrale circulaire. Cette dernière est généralement métallique, martelée ou moulée d’un bloc, et présente souvent le symbole de la tribu de son propriétaire. Elle est maintenue autour de sa taille par une lourde ceinture servant par la même occasion à accrocher ses couverts et autres ustensiles.


En-dehors de cette protection et de braies crasseuses, les ogres ne portent pas de vêtements. Il arrive que les plus riches d’entre eux acquièrent ou se confectionnent une armure rudimentaire, mais la plupart restent torse nu et arborent des tatouages et des peintures de guerre primitifs pour aller au combat. Leurs chaussures ferrées s’avèrent très pratiques pour piétiner à mort toutes sortes de choses, notamment les animaux dont ils revêtent les peaux quand ils traversent des montagnes. Tous les ogres possèdent une massue qu’ils utilisent pour éviter la moindre hémorragie inutile lorsqu’ils assomment leur proie avant de la ramener dans leur repaire. Ces armes sont souvent hérissées de pointes et de clous, et bien que de fabrication grossière, leur qualité est une bonne indication du statut de son utilisateur : un ogre maniant un simple gourdin est généralement très pauvre et démuni. La massue d’un ogre est sa meilleure amie, et il ne la mangera qu’en cas d’extrême nécessité.

Les ogres ont été décrits par des érudits comme “mentalement arriérés”, mais ils n’en restent pas moins capables de faire preuve d’un esprit pratique développé, surtout quand il s’agit de réduire à l’état de pulpe la tête de quelqu’un. S’ils ne sont pas aptes à fabriquer des objets durables et techniquement avancés, ils ont une faculté à assembler des armes de bric et de broc et même d’utiliser celles qu’ils confisquent, gagnent ou échangent avec d’autres races. Les Montagnes des Larmes sont si inhospitalières que tout objet étranger y parvenant est immédiatement mis à profit d’une façon ou d’une autre : s’il n’est pas comestible, il est invariablement recyclé en quelques heures pour remplir une autre fonction…


Quand ils ne se font pas la guerre, l’appétit insatiable des ogres pour la destruction et la nourriture les conduit à chasser les pires créatures des montagnes. Ils sont connus pour leur instinct du voyage, c’est pourquoi de petites bandes de leurs mercenaires peuvent être rencontrées aux quatre coins du monde. Celles-ci ne laissent généralement que peu de traces de leur visite, au contraire des migrations de tribus qui dévastent tout sur leur passage et dévorent des populations entières en l’espace de quelques jours. Les terres victimes des déprédations des ogres peuvent mettre des décennies à s’en relever, mais fort heureusement de tels événements restent rares."
Vladimir Xalapovich, gardien du zoo de Praag
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer-encyclo.forumpro.fr
 
Ogre, description par G-W
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
une encyclopédie sur le jdr warhammer :: Appendice des scénarii et des suppléments officiels ou non. :: O-P-
Sauter vers: