une encyclopédie sur le jdr warhammer

ce forum regroupe toutes informations sur le jdr de warhammer, que ce soit de l'officiel ou pas, du personnel ou pas. Ce site n'a rien d'officiel et ne pourra remplacer en aucuns cas les livres de bases WJRF.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nagash, sa mort.

Aller en bas 
AuteurMessage
freedom
Engra-morte-épée.
avatar

Nombre de messages : 545
Localisation : Aux portes de Praag
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Nagash, sa mort.   Ven 21 Oct à 7:12

Après la guerre du Pic Dolent, le Conseil des Treize garda une attitude diplomate à l'égard de Nagash, tout en envoyant des troupes creuser des tunnels sous son royaume pour voler la male pierre La plupart de leurs efforts échouèrent, mais à présent qu'ils avaient étendu leurs possessions dans le Vieux Monde, les Skavens disposaient d'autres sources de malepierre et étaient moins dépendant du Pic Dolent. Toutefois, lorsque Nagash envoya des émissaires auprès du Conseil des Treize afin d'offrir plus de malepierre en échange d'un certain service, les Seigneurs de la Ruine s'empressèrent d'accepter. A la demande de Nagash, plusieurs tribus orques et gobelines furent piégées par les skavens et conduites vers le Puits Maudit. Intrigué, le conseil envoya des espions pour savoir ce que préparait Nagash.

Au début, les espions des Seigneurs de la Ruine n'eurent pas grand chose à rapporter. Une des armées du seigneur liche leva l'ancre sur la Mer de Fiel. Plus tard, les bateaux revinrent, ne transportant qu'un unique prisonnier, une personnalité de sang royal à ce qu'il semblait, seigneur ou prince d'un royaume du sud. Nagash choisit ce moment pour disparaître un temps, les espions finirent par découvrir qu'il était sous terre, occupé à tourmenter son prisonnier. Alors commença un phénomène que les Seigneurs de la Ruine purent identifier sans l'aide de leurs espions, une incroyable et alarmante quantité de pouvoir s'accumulait au-dessus du Pic Dolent. De véritables nuages d'énergie ne cessaient de prendre de l'ampleur, signes avant coureur d'un usage massif de sorcellerie capable de refondre le monde.

De sombre cauchemars hantaient le continent et le Conseil dut se réunir en hâte. Leurs espions les avertirent que Nagash avait entamé un rituel et que les mauvais présages abondaient. Les membres du Conseil combinèrent leurs pouvoirs pour scruter à distance les desseins du nécromancien. Loin au sud, ils découvrirent ce qui ne pouvait être qu'une création de Nagash, une incommensurable légion de morts vivants qui affluaient vers le nord. Des millions de cadavres animés aux âmes tourmentées se dirigeaient vers Nagashizzar. C'était la plus puissante armée que le monde ait connu. Face à elle, les humains seraient balayés comme de vulgaires fétus de paille.

La peur s'empara du Conseil, il ne faisait aucun doute qu'ils seraient les premiers à subir la colère de Nagash. Les espions rapportèrent qu'à Nagashizzar tout était silencieux et que le nécromancien était en transe pour récupérer de l'énorme dépense d'énergie qu'il avait dû fournir. Le Conseil des Treize réalisa qu'il devait détruire Nagash alors qu'il était affaibli et avant que son armée n'arrive. Mais qui pouvait défier le nécromancien, même épuisé ? Ils ne pouvaient pas se fier au sang-froid d'un skaven ordinaire et aucun membre du Conseil n'était prêt à sacrifier sa vie pour les autres. Certains Seigneurs Gris finirent par douter que leurs armes puissent venir à bout de Nagash.

Lord Velskwii fini par suggérer un plan subtil. Le prince du sud se languissait toujours dans le donjon de Nagash. Il ne faisait aucun doute qu'il serait ravi de tuer Nagash s'il était libre et armé. Lord Paskrit, chef du clan Skryre, ajouta qu'il était préférable de s'assurer que son arme pouvait être rendue plus mortelle qu'elle ne l'était, au point même de prendre la vie de son détenteur une fois son forfait accompli. Pour la première fois de son histoire, le Conseil des Treize fut unanime. Pressés par le temps, ils décidèrent de mettre immédiatement leur plan à exécution.

Dans le plus grand secret, ils forgèrent une épée en incorporant de la malepierre du Pic Dolent à du Gromrill volé à Karak Varn. Ils y inclurent des sorts d'un pouvoir incroyable, la lame fut ensuite trempée dans des poisons magiques et des acides organiques avant d'être gravée de runes de mort. Ils enchâssèrent un fragment de malepierre dans le pommeau, pouvant par son intermédiaire voir par les yeux du porteur de l'épée et canaliser leurs pouvoirs pour le protéger des sorts du nécromancien. Une fois sa tâche achevée, le Conseil dépêcha ses serviteurs les plus fidèles vers Nagashizzar, avec l'épée dans un coffret.

Utilisant des tunnels secrets qui accédaient aux niveaux les plus bas du donjon de Nagash, les serviteurs du Conseil parvinrent à la cellule du prince. Ils le libérèrent et s'enfuirent en laissant le coffret ouvert. L'humain mordit à l'hameçon et se saisit de l'épée. Depuis Skarogne, les Seigneurs de la Ruine le guidèrent vers la salle du trône du nécromancien. Obéissant sans protester, le prince traversa les couloirs déserts, marchant vers son destin.

Dans les ténèbres de la salle du trône, Nagash était seul. Le prince monta les marches du trône en silence. Il hésita un instant au pied de l'immense silhouette, mais l'impulsion psychique envoyée par le Conseil lui fit lever l'épée. Il abattit son arme mais, avec un cri inhumain, le nécromancien para le coup d'un revers de griffes. La lame maléfique lui trancha le poignet et le fit tituber, mais cela n'empêcha pas le nécromant de lancer un éclair d'énergie contre son assaillant. Les membres du Conseil vacillèrent en s'efforçant de protéger leur pantin. Deux Seigneurs Gris s'effondrèrent, le sang jaillissant de leurs yeux et de leurs oreilles, terrassés par le flux d'énergie libéré par Nagash.

L'humain devint alors fou furieux, faisant pleuvoir les coups contre le nécromancien avant que celui-ci n'ait l'occasion de réagir. La lame acérée ne cessait de taillader Nagash, le prince frappait encore et encore, ouvrant de larges plaies dans sa chair pourtant aussi dure que l'acier. Finalement, le corps de Nagash fut mis en pièces, tandis que l'humain vacillait, au bord de la folie et de l'aphasie, chose dont le Conseil des Treize se moquait éperdument. Des skavens postés à l'affût se précipitèrent dans la salle du trône, ramassèrent les restes du nécromancien et les jetèrent dans les forges de malepierre afin de les détruire de façon définitive.

Avec la mort de Nagash, les légions de morts vivants sous ses ordres s'effondrèrent ou se dispersèrent. A l'insu du reste du monde, la menace la plus mortelle pour toute forme de vie avait été mise en échec et le plus puissant nécromancien du monde tué par traîtrise. Le Conseil envoya un clan guerrier, le clan Rikek, occuper Nagashizzar et en exploiter les mines. Le clan prit rapidement le contrôle de la situation et réduisit en esclavage les humains de l'Empire de Nagash. Au cours des siècles qui suivirent, d'énormes quantités de male pierre furent acheminées vers Skarogne et le clan Rikek devint très riche grâce aux fragments de male pierre qui récompensaient ses efforts.

Un soir, un arrogant étranger approcha de Nagashizzar et demanda à entrer. Les guerriers se précipitèrent pour se saisir de l'imprudent, mais lorsqu'ils approchèrent, ils reculèrent en gémissant de terreur. Avant qu'ils n'aient eut le temps de fuir, ils furent saisis par des goules tapies dans l'ombre. La silhouette approcha des portes, des hordes de morts vivants sur ses talons. Il retira son capuchon et révéla le crâne et les yeux de Nagash. Il prononça des mots occultes et l'impénétrable porte de Nagashizzar s'ouvrit. Les légions s'engouffrèrent dans la forteresse et exterminèrent le clan Rikek en une seule nuit.

Lorsque la poignée de survivants atteignit Skarogne, le Conseil des Treize s'empressa de réunir une armée pour assiéger Nagashizzar. Des mois d'attaques et de ripostes furent vains. Les Seigneurs de la Ruine passèrent des jours et des nuits à rassembler toutes les informations possibles sur Nagash. Ils devinaient que bien qu'encore redoutable, le nécromancien avait été considérablement affaibli. Ils savaient également que l'essentiel de la male pierre du Pic Dolent avait été extraite, le privant d'une partie de sa valeur. Ils rapatrièrent alors leurs guerriers de ce siège inutile. Nagash resterait dans sa forteresse, inattaquable mais trop faible pour s'aventurer en dehors. Et il en serait ainsi pendant de nombreux siècles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammer-encyclo.forumpro.fr
 
Nagash, sa mort.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
une encyclopédie sur le jdr warhammer :: Appendice historique, géographique et biographique :: M-N-
Sauter vers: